NOUVEAU : Le sérum mascara

NOUVEAU : Le sérum mascara

Sélection
Soins visage
Soins corps & cheveux
Par préoccupation
Diagnostic de peau
Aide et Contact
Comment utiliser l’acide azélaïque en fonction de son type de peau ?

Comment utiliser l’acide azélaïque en fonction de son type de peau ?

Initialement prescrit comme traitement contre l'acné, l'acide azélaïque a longtemps été un actif hors pair pour retarder grandement l'apparition des imperfections. Or, il peut également être utilisé par d'autres typologies de peau. En effet, de nombreuses études ont aussi prouvé son efficacité pour lutter contre les rougeurs, la rosacée et l'hyperpigmentation. Nous vous en disons plus dans cet article.

Publié le 10 juin 2022, par La rédaction — 5 min de lecture

L'acide azélaïque, qu'est-ce-que c'est ?

L'acide azélaïque fait partie des acides dicarboxyliques, qui provient de céréales comme l'orge, le blé et le seigle. Or, celui retrouvé dans les formulations des soins de la peau est principalement d'origine synthétique, créé le plus souvent par fermentation, pour des raisons de stabilité et d'efficacité. Grâce à ses propriétés antibactériennes et anti-inflammatoires, l'acide azélaïque est notamment connu pour être un actif hors pair pour les peaux souffrant d'acné. Or, d'autres bienfaits lui ont été attribués. Il est également un véritable allié contre les rosacées ou encore pour traiter les taches hyperpigmentées. De plus, l'acide azélaïque offre un effet exfoliant, comparable aux A.H.A. et B.H.A, mais beaucoup plus doux, idéal pour les peaux sensibles. Enfin, cet acide naturel est également un antioxydant pour neutraliser les radicaux libres, responsables du vieillissement prématuré de la peau.

Remarque : l'acide azélaïque est un actif difficile à stabiliser en formulation. En effet, il présente une faible solubilité dans l’eau ainsi que dans les corps gras. Un pré mélange doit souvent être réalisé avec de la glycérine avant son incorporation en phase aqueuse.

Acide azélaïque, un agent contre les boutons.

L'acide azélaïque convient particulièrement aux peaux mixtes à grasses. La surproduction de sébum, caractéristique d'une peau grasse, engendre l'apparition d'acné pouvant laisser des traces. En tant qu'antibactérien naturel, l'acide azélaïque va contribuer à signaler les bactéries responsables de l'inflammation. Afin de profiter des avantages de cet acide, faites en sorte de choisir les produits d'origine naturelle, attestant d'une concentration d'au moins 10% d'acide azélaïque, et compléter votre routine par différents soins dédiés aux peaux brillantes et sujettes aux imperfections

Acide azélaïque, un actif contre les rougeurs et la rosacée.

Régulateur de sébum et antimicrobien, l'acide azélaïque convient également aux peaux mixtes. Son application exfolie la peau en douceur et permet de lutter contre les pores dilatés, ainsi que la formation de points noirs. Sous l'effet de cet acide, la peau sera plus douce au toucher, le teint unifié et sans zones de brillance.

Acide azélaïque, un allié contre les taches brunes.

L’hyperpigmentation est lié à un dérèglement au niveau du processus de pigmentation : la mélanine est surproduite à certains endroits ce qui entraîne l’apparition de taches brunes, rouges ou roses parfois disgracieuses. Ces dernières sont de tailles variables et impactent l'uniformité du teint.

Plusieurs études se sont intéressées à l'action de l’acide azélaïque sur les taches pigmentaires et son mode d'action a pu être identifié. L'acide azélaïque réduit la capacité des mélanocytes à produire de la mélanine en inhibant l’enzyme tyrosinase et en régulant l’activité de l’enzyme thiorédoxine réductase. De plus, il cible uniquement les mélanocytes chargés de pigments ou les mélanocytes atypiques. De ce fait, il n'interagit pas avec les cellules saines. En outre, grâce à ses propriétés antioxydantes, l’acide azélaïque protège la peau des radicaux libres responsables de l’apparition des signes de l’âge, dont les taches brunes.

Sources :

  • LOWE N. J. & al., Azelaic acid 20% cream in the treatment of facial hyperpigmentation in darker-skinned patients. Clinical Therapeutics. (1998).

  • BANDYOPADHYAY D. Topical treatment of melasma. Indian Journal of Dermatology (2009).

Diagnostic

Découvrez votre
typologie de peau.

Aller plus loin: