Édition limitée pour la Saint-Valentin

Édition limitée pour la Saint-Valentin

Sélection
Soins visage
Soins corps & cheveux
Par préoccupation
Diagnostic de peau
Aide et Contact
Comment choisir son déodorant en fonction de son type de peau ?

Comment choisir son déodorant en fonction de son type de peau ?

Vous utilisez régulièrement du déodorant? Ce soin étant appliqué sans rinçage, il est important de rester attentif à sa composition. En effet, en fonction des actifs et des ingrédients, les déodorants ne conviennent pas à tous les types de peau. Certains peuvent assécher l’épiderme. D’autres en revanche sont formulés spécialement pour les peaux sensibles. Retrouvez nos conseils pour choisir un déodorant adapté à votre type de peau.

Publié le 13 octobre 2022, par Maylis, Ingénieure chimiste — 7 min de lecture

Quel déodorant choisir pour une peau normale ?

Si vous avez une peau normale, vous avez le choix entre plusieurs soins d’hygiène. Selon vos besoins, optez pour :

  • Un déodorant classique :

    Ce type de déodorant ne bloque pas les canaux des glandes qui secrètent la sueur. Il procède simplement à l’élimination des bactéries qui provoquent les mauvaises odeurs. Son usage est conseillé en hiver, à la maison ou en cas de faible transpiration.

  • Un déodorant limitant la transpiration, appelé anti-transpirant :

    Ce type de soin resserre les pores et limite le flux de transpiration. Il est généralement composé de sels d’aluminium. Ces derniers cristallisent et forment une couche sur les glandes sudoripares pour réduire le débit de sueur pendant quelques heures. Ainsi, les personnes qui ont une transpiration excessive et que cela gêne particulièrement peuvent plutôt s'orienter vers un anti-transpirant. Les sels d'aluminium ou chlorhoydrate d’aluminium présents dans les anti-transpirants sont toutefois suspectés de favoriser le développement de certaines maladies comme celle d'Alzheimer ou encore le cancer du sein. A ce jour, aucune étude scientifique n'a relié la maladie d'Alzheimer à l'utilisation répétée d'anti-transpirants. Plusieurs études ont corrélé la présence de sels d'aluminium dans les cellules mammaires au développement de tumeurs malignes et donc de cancers du sein, mais essentiellement sur des modèles animales (souris). Aujourd'hui, il ne peut être affirmé que les sels d’aluminium contenus dans les anti-transpirants présentent un quelconque risque pour la santé. Comme pour tous les soins de la peau, les anti-transpirants sont soumis à différents critères de sécurité draconiens. Ils subissent également des tests rigoureux avant d’être commercialisés.  

  • Un détranspirant :

    Un détranspirant agit en interrompant le phénomène de sudation pendant 2 à 5 jours. Ce soin est à privilégier pour le traitement de l’hyperhidrose (transpiration excessive). Il s’applique le soir sur une peau saine et sèche. Ils renferment un composé chimique, le chlorure d’aluminium hexahydraté. Ce dernier réagit avec les molécules d'eau présentes dans les canaux sudoripares pour former des bouchons de kératine. Les glandes sudoripares qui produisent la sueur arrêtent alors de fonctionner pendant quelques jours. Après ce laps de temps, les bouchons de kératine sont évacués avec les cellules mortes et les glande sudoripares reprennent leur activité normale.

Quel déodorant pour une peau sensible ou réactive ?

Les aisselles sont une zone fragile, souvent sujette à une desquamation excessive à cause de deux principaux facteurs : les épilations ou rasages à répétition et les frottements quotidiens avec les vêtements/la peau.

La peau des aisselles est donc souvent plus sèche qu'ailleurs, voire parfois irritée avec des rougeurs qui s'accompagnent de sensations de tiraillements. On peut observer également un effet "peau de crocodile" avec des squames voire des craquelures.

Par ailleurs, une peau fragilisée a tendance à rougir au contact d’ingrédients inadaptés. Ces symptômes s’accompagnent de légères démangeaisons, de picotements ou de tiraillements temporaires. Une peau sensible souffre des mêmes sensations d’inconfort sans présenter de signes visibles. Dans les deux cas, il convient de choisir un déodorant :

  • Sans alcool :

    Outre ses propriétés désinfectantes, l’alcool agit comme conservateur. Grâce à cet ingrédient, votre déodorant sèche rapidement après son application sur les aisselles. Seulement, l’alcool s’avère irritant.

  • Sans sels d’aluminium :

    En bouchant les pores, les sels d’aluminium peuvent assécher et irriter les peaux sensibles.

  • Hypoallergénique :

    Un déodorant pour peau sensible ne doit pas contenir d’agents allergisants. Pour prendre soin de vos aisselles, préférez les versions sans parfum ni huiles essentielles. Le premier masque les odeurs de transpiration, tandis que la seconde limite la prolifération des bactéries. Toutefois, ces deux actifs peuvent causer des allergies de contact.

  • Apaisant et hydratant :

    L’eau thermale, l’aloe vera, la glycérine, le beurre de karité et le bisabolol sont autant d’actifs à privilégier. Ils hydratent la peau et soulagent les irritations.

Découvrez nos déodorants solides.

Nos deux déodorants contiennent 98% d'ingrédients d'origine naturelle. Ils sont formulés sans aluminium, sans alcool et sans talc. Ils réduisent les bactéries responsables des odeurs pour procurer une sensation de fraîcheur grâce à leurs différents parfums : Bergamote - Mandarine verte et Rose - Vanille. Ils renferment les deux ingrédients actifs suivants :

  • La poudre de diatomée :

    Grâce à sa structure microporeuse, la poudre de diatomée est un agent asséchant qui peut absorber jusqu'à une fois son poids en humidité. Son action anti-bactérienne agit également sur les bactéries présentes sur la peau et limite ainsi l'apparition de mauvaises odeurs.

  • Le bicarbonate de sodium :

    Le bicarbonate de sodium possède des propriétés naturellement absorbantes, anti-odorantes et anti-inflammatoires pour apaiser les peaux agressées.

Nous déconseillons l'utilisation de nos déodorants sur une peau irritée, rasée ou épilée, ainsi que durant la grossesse ou l'allaitement.

Diagnostic

Découvrez votre
typologie de peau.

Aller plus loin: