3 soins pour un hâle lumineux, sur-mesure, sans UV

3 soins pour un hâle lumineux, sur-mesure, sans UV

Sélection
Soins visage
Vieillissement cutané
Soins corps et cheveux
Préoccupations
Diagnostic de peau
Le Carnet
Tous les Sujets
Conséquences arracher cheveux blancs.

Arracher ses premiers cheveux blancs : action anodine ou geste à conséquences ?

La découverte de ses premiers cheveux blancs dans le miroir est parfois un choc. Si certaines personnes les acceptent avec philosophie, d'autres ont un réflexe plus radical : les arracher. Ce geste semble à première vue anodin, mais est-il vraiment sans conséquences ? Découvrons-le ensemble.

Sommaire
Publié le 27 janvier 2024, par Pauline, Chargée de la Communication Scientifique — 4 min de lecture

Apparition des premiers cheveux blancs : un cap à passer.

L'apparition de cheveux blancs est un phénomène qui touche tout le monde à un moment donné de sa vie. Certains l'acceptent plus difficilement que d'autres, mais il faut se souvenir que c'est un processus naturel. D'un point de vue biologique, il s'explique par la perte progressive d'activité et du nombre des mélanocytes du bulbe du cheveu, des cellules synthétisant la mélanine. Sans mélanine, les fibres capillaires se dépigmentent et blanchissent.

De plus, la quantité de catalase, l'enzyme capable de dégrader le peroxyde d'hydrogène, diminue avec le temps. Or, le peroxyde d'hydrogène est un sous-produit de la réaction de croissance des cheveux et enclenche une chaîne de réaction menant à la dégradation de la mélanine. Ces différents mécanismes expliquent qu'on aperçoive un jour un cheveu blanc sur notre tête.

Arracher ses premiers cheveux blancs a-t-il des conséquences ?

On entend parfois lire que si l'on arrache un cheveu blanc, plusieurs repousseront à la place, mais ce n'est pas la réalité. En effet, la pigmentation des cheveux est déterminée par les proportions d'eumélanine, pigment foncé, et de phéomélanine, pigment plus clair, dans les fibres capillaires. Il s'agit de deux types de mélanine synthétisées par les mélanocytes.

Arracher un cheveu blanc n'affecte pas la capacité des mélanocytes à produire de la mélanine dans d'autres follicules. De plus, les cheveux poussent selon un cycle de croissance indépendant pour chaque follicule, avec des phases de croissance (phase anagène), de repos (phase catagène) et de chute (phase télogène). Lorsqu'un cheveu est arraché, le cycle des autres follicules pileux n'est pas perturbé.

Toutefois, il reste déconseillé d'arracher ses premiers cheveux blancs. En plus de n'être qu'une solution temporaire au blanchissement de la chevelure, ce geste est agressif pour le cuir chevelu et va à l'encontre du cycle de renouvellement du cheveu. Pour se défendre et combler le vide laissé par le cheveu dans le follicule pileux, le cuir chevelu réagit en stimulant l'activité des glandes sébacées, préposées à la production de sébum. Les cheveux peuvent alors sembler plus gras. Il arrive également que certaines personnes ressentent des démangeaisons sur leur cuir chevelu suite à l'arrachage d'un grand nombre de cheveux.

Premiers cheveux blancs : que faire ?

Plusieurs options s'offrent à vous si vous découvrez un matin l'apparition de premiers cheveux blancs. La première et la plus simple consiste à les ignorer. Après tout, s'ils sont peu nombreux, il y a de grandes chances que personne ne les remarque, et, même si c'était le cas, rappelez-vous qu'il s'agit d'un processus naturel.

Si vos cheveux blancs vous gênent, vous pouvez aussi choisir de les camoufler, par un changement de coupe, en plaçant judicieusement vos mèches ou même en ayant recours à une coloration ou à un balayage. Si vous optez pour cette dernière option, nous vous conseillons de vous adresser à un coiffeur professionnel, car colorer des cheveux est assez technique et il n'est pas aisé de le faire soi-même.

Source

  • RAWNSLEY J. & al. Hair biology: Growth and pigmentation. Facial Plastic Surgery Clinics of North America (2018).

Diagnostic

Découvrez votre
typologie de peau.

Aller plus loin: