3 soins pour un hâle lumineux, sur-mesure, sans UV

3 soins pour un hâle lumineux, sur-mesure, sans UV

Sélection
Soins visage
Vieillissement cutané
Soins corps et cheveux
Préoccupations
Diagnostic de peau
Le Carnet
Tous les Sujets
Acétyl tétrapeptide-3 ou minoxidil alopécie.

Acétyl tétrapeptide-3 versus minoxidil dans le traitement de l’alopécie.

La chute de cheveux est un problème capillaire fréquent touchant aussi bien les hommes que les femmes. Parmi les médicaments les plus réputés pour traiter l'alopécie, on retrouve le minoxidil. D'autres molécules ciblant les chutes de cheveux émergent petit à petit, dont l'acétyl tétrapeptide-3. On prête à cet actif des effets supérieurs à ceux du minoxidil. Qu'en est-il vraiment ? Découvrez lequel de ces deux composés est le plus efficace pour traiter l'alopécie.

L'alopécie, en bref.

On compte environ un million de follicules pileux sur la tête de chaque individu, pouvant produire jusqu’à 150 000 cheveux. Chaque cheveu possède un cycle de vie qui lui est propre et qui se déroule en trois étapes : la phase anagène, ou phase de pousse, la phase catagène, ou phase de repos, et la phase télogène, ou phase de chute. La durée de vie d’un cheveu de 2 à 7 ans selon les individus. Une fois son cycle fini, le follicule pileux en commence un nouveau. On estime que chaque follicule pileux va subir en moyenne une vingtaine de cycles jusqu'à son épuisement.

Toutefois, certains facteurs peuvent perturber le cycle de vie des cheveux et favoriser leur chute. Les causes de l'alopécie sont nombreuses : hérédité, perturbation hormonale, stress, alimentation... On estime qu'une perte de cheveux est anormale lorsqu'elle est supérieure à 150 cheveux par jour. Certains soins cosmétiques ou médicaments permettent de limiter la chute des cheveux lorsque celle-ci devient plus importante que la normale. Les formules proposées agissent généralement en favorisant la pousse ou en ralentissant les pertes.

Acétyl tétrapeptide-3 et minoxidil : de quoi parle-t-on ?

L'acétyl tétrapeptide-3 est particulièrement employé dans le domaine capillaire pour prévenir les chutes de cheveux. D'un point de vue mécanistique, ce peptide agit en augmentant la synthèse du collagène de type III et de la laminine, des protéines de la matrice extracellulaire (MEC), ce qui permet d'assurer un meilleur ancrage aux cheveux. La MEC est constituée d'un assemblage de macromolécules et assure un rôle de soutien et de structure pour les cellules et les tissus. En agissant sur la production de protéines de la MEC, l'acétyl tétrapeptide-3 permet d'augmenter la taille des follicules pileux. Plusieurs études ont en effet mis en évidence que leur taille était corrélée à la synthèse des composés de la MEC. Or, lorsque les follicules pileux sont plus larges, les cheveux sont mieux fixés et les risques de chute sont réduits. De plus, l'acétyl tétrapeptide-3 est un actif très doux adapté aux cuirs chevelus sensibles.

Le minoxidil est quant à lui une substance active souvent intégrée dans les traitements contre l'alopécie. Son application par voie topique stimule la croissance des kératinocytes. Rappelons que ces derniers sont les cellules recouvrant environ 90 % de l’épiderme et des phanères, dont les cheveux, les poils et les ongles. Cet effet du minoxidil sur les kératinocytes lui permet de prolonger la phase de croissance des cheveux. De plus, il est suggéré par certaines études que ce médicament agit en stimulant la transition des follicules pileux de la phase télogène, ou phase de chute, à la phase anagène, ou phase de pousse. Le minoxidil est un traitement efficace en cas d'alopécie, cependant, il n'est pas rare qu'il provoque des irritations du cuir chevelu, se traduisant par des rougeurs et des démangeaisons. Son utilisation est également déconseillée en cas de problèmes de peau comme l'eczéma ou le psoriasis.

Comparaison de l'efficacité de l'acétyl tétrapeptide-3 et du minoxidil dans le traitement de l'alopécie.

Le minoxidil est un traitement efficace contre l'alopécie mais dont l'utilisation ne convient pas aux cuirs chevelus les plus sensibles. En quête d'une alternative plus douce mais tout aussi performante, des chercheurs ont effectué une étude comparative entre le minoxidil et une association d'extraits. Cette dernière formulation renfermait de l'acétyl tétrapeptide-3, de la biochanine A et du ginseng. Les chercheurs ont recruté une trentaine de personnes atteintes d'alopécie et les ont réparties en deux groupes. Pendant 24 semaines, les individus du premier groupe ont appliqué deux fois par jour une solution à 3% de minoxidil sur leur crâne tandis que les personnes du second groupe appliquaient l'extrait.

À l'issue de l'expérience, les scientifiques ont observé une amélioration comparable de l'alopécie des personnes des deux groupes, en terme de quantité de cheveux perdus mais aussi de densité globale de la chevelure. Ils ont notamment constaté une augmentation de la densité capillaire de 8,7% chez les personnes du groupe "minoxidil" contre une augmentation de 8,3% chez les personnes du groupe "extrait", ce qui ne représente pas une différence significative. La tolérance des deux produits a également été étudiée. Aucune effet indésirable n'a été reporté suite à l'utilisation de l'extrait tandis qu'un individu a développé un eczéma de contact suite à l'application de la solution à 3% de minoxidil.

On peut ainsi prudemment conclure que cet extrait à base d'acétyl tétrapeptide-3 a le potentiel pour remplacer le minoxidil étant donné qu'il a une efficacité similaire et qu'il est mieux toléré. Néanmoins, d'autres d'études faisant intervenir plus de participants et s'étendant sur de plus longues périodes sont encore nécessaires pour pouvoir affirmer que l'acétyl tétrapeptide-3 est un meilleur traitement que le minoxidil dans le cas d'une alopécie.

Sources

  • HOCQUAUX M. & al. A new strategy to modulate alopecia using a combination of two specific and unique ingredients. Journal of cosmetic science (2013).

  • PANCHAPRATEEP R. & al. An Herbal Extract Combination (Biochanin A, Acetyl tetrapeptide-3, and Ginseng Extracts) versus 3% Minoxidil Solution for the Treatment of Androgenetic Alopecia: A 24-week, Prospective, Randomized, Triple-blind, Controlled Trial. The Journal of clinical and aesthetic dermatology (2020).

Diagnostic

Découvrez votre
typologie de peau.

Aller plus loin: