Découvrez le skin cycling

Découvrez le skin cycling

Sélection
Soins visage
Soins corps & cheveux
Par préoccupation
Diagnostic de peau
Aide et Contact
Une relation entre pH et pores dilatés ?

Une relation entre pH et pores dilatés ?

Le terme pH est un acronyme pour " potentiel hydrogène ". Il s'agit du rapport acide-alcalin d'une substance allant de zéro (le plus acide) à 14 (le plus alcalin) avec 7 comme position neutre. Le pH de la peau est normalement acide, se situant entre 4 et 6, tandis que l'environnement interne du corps maintient un pH neutre à légèrement alcalin (autour de 7,4). Quelles sont les conséquences d'un pH cutané perturbé sur l'état général de la peau et plus précisément sur l'acné et la dilatation des pores ? Focus.

Publié le 10 novembre 2022, par Maylis, Ingénieure chimiste — 6 min de lecture

Le pH cutané, en bref.

La peau est le plus grand organe de notre corps. C'est la première ligne de défense de notre corps contre les influences extérieures. Cette fonction protectrice est rendue possible par le pH acide d'environ 5,5 de la membrane lipidique hydrophile de la peau. Cette observation établie par le chercheur Marchionini en 1929 a été confirmée par des études ultérieures, notamment celles de Korting en 1992. 

Le film hydrolipidique à la surface de la peau est une émulsion complexe composée principalement de sueur et de sébum. Le pH acide du film hydrolipidique est un facteur important dans l'homéostasie de la barrière, l'intégrité de la couche cornée et la défense antibactérienne. On parle du manteau acide de la peau.

Le pH de la peau varie en fonction de facteurs endogènes mais également exogènes. Parmi les facteurs endogènes, nous pouvons citer :

  • L'âge : Le pH de la peau des nouveau-nés est beaucoup plus élevée que celui des adultes avec une valeur proche de 7 (pH neutre) et cette valeur diminue avec le temps ;

  • Les zones de la peau : Le pH de la peau est plus élevée au niveau de certaines zones de la peau (aisselles, aine, zone intra-mammaire...). Au niveau des aisselles, un pH plus élevé entraîne une colonisation par certaines bactéries résidentes productrices d'odeurs, telles que les bactéries propioniques et les staphylocoques. Ainsi, les déodorants contenant des citrates réduisent le pH et inhibent l'activité bactérienne ;

  • Le type de peau : En effet, les adolescents avec une peau grasse et acnéique ont un pH de peau plutôt alcalin.

  • Le sexe : En raison d'une production de sueur plus important, les hommes ont un pH de peau plus acide que les femmes.

  • La pigmentation de la peau : Les études ont prouvés que les peaux mattes présentent un pH de peau plus acide que les peaux claires. Cela s'explique par la présence plus importante de lipides épidermique de type acides gras à l'origine d'un pH plus bas et d'une meilleure intégrité de la fonction barrière.

Quand pH cutané et pores dilatés sont corrélés.

Plusieurs études ont mis en évidence le lien entre pH cutané et acné. Or, les pores dilatés sont une des manifestations physiques de l'acné. On peut donc dire qu'une modification dans le pH de la peau peut être lié à la dilatation des pores.

Une étude de 2017 a ainsi comparé le pH cutanté de sujets atteints d'acné et de sujets non atteints. La majorité des cas acnéiques avait un pH cutané élevé. Le pH moyen de ces cas était supérieur à la valeur de référence normale (pH 4,5-5,5 pour les femmes, 4-5,5 pour les hommes) et à celui des témoins.

Ainsi, l'augmentation du pH de la peau du visage chez les patients atteints d'acné aux conditions basales reflète un état chronique d'instabilité de la couche cornée, qui pourrait prédisposer les individus à l'apparition et/ou aux récidives de l'acné. Il pourrait s'agir d'un domaine commun par lequel les pathomécanismes classiques pourraient agir dans l'acné. L'intégration de mesures visant à maintenir le pH de la couche cornée pendant le traitement pourrait s'avérer utile, d'où le recours à certaines molécules acides comme les rétinoïdes.

Par ailleurs, l'activité bactéricide, due à la dermicidine et aux nitrites présents dans la sueur, est optimale à un pH de 5,5. Lorsque le pH de la peau augmente, la flore bactérienne résidente subit un changement : la colonisation et l'activité de P. acnes et de Staphylococcus aureus augmentent alors que l'action des peptides antimicrobiens diminue, ce qui prédispose l'épithélium à l'acné vulgaire.

Enfin, concernant le sébum produit par les glandes sébacées, on constate que celui-ci a une teneur réduite en acides gras libres qui ont une part dans le manteau acide qui recouvre la peau. L'effet résultant pourrait être défavorable sur le pH de la peau en le rendant plus basique.

Sources :

  • Chaitra Prakash & al., Skin Surface pH in Acne Vulgaris: Insights from an Observational Study and Review of the Literature, J Clin Aesthet Dermatol. (2017)

  • YOSIPOVITCH G. & al. Skin pH : From basic science to basic skin care. Acta Dermato-Venereologica (2013).

Diagnostic

Découvrez votre
typologie de peau.

Aller plus loin: