3 soins pour un hâle lumineux, sur-mesure, sans UV

3 soins pour un hâle lumineux, sur-mesure, sans UV

Sélection
Soins visage
Vieillissement cutané
Soins corps et cheveux
Préoccupations
Diagnostic de peau
Le Carnet
Tous les Sujets
Signes mauvaise cicatrisation plaie.

Quels sont les signes d'une mauvaise cicatrisation ?

La plupart des blessures, quelle que soit leur étiologie, guérissent sans difficulté. Or, pour diverses raisons, le processus de cicatrisation ne se passe pas comme prévu. Parfois, une plaie met beaucoup de temps à guérir, ne s'améliore, s’infecte ou arrête complètement de cicatriser. Il est ainsi important de prêter attention aux signes d'une plaie chronique et ainsi savoir si votre plaie va ou non dans la bonne direction. Dans cet article, nous vous faisons la liste des signes d'une cicatrisation compliquée.

Cicatrisation lente et difficile : quels sont les signes ?

Une plaie qui cicatrise normalement est rouge, chaude, brillante et éventuellement enflée. Or, dans certains cas, la cicatrisation est lente ou difficile et présente certains symptômes distincts qui ne doivent pas être pris pour acquis.

  • Un changement de couleur : toutes les plaies d’une autre couleur que le rouge/rose ne cicatrisent pas normalement. En effet, quand une plaie vire au noir, cela signifie qu'il y a du tissu nécrotique sur le lit de la plaie (tissu non-viable en raison d'un apport sanguin réduit), ce qui entrave la guérison. Si la plaie a un aspect jaunâtre, cela témoigne de la présence d'un tissu fibrineux. Ce tissu est avasculaire et la guérison ne se poursuivra que lorsqu'il sera retiré. En plus, ces tissus nécrotiques peuvent également abriter des micro-organismes pathogènes. En revanche, si elle est verte, alors votre plaie a contractée une infection qui ralentit le processus de guérison.

  • Une odeur inhabituelle : les plaies ne devraient pas avoir d'odeur perceptible, mais si elle dégage une odeur nauséabonde alors cela est le signe d'une plaie qui ne guérit pas. Cette odeur distincte et désagréable indique des tissus morts ou une infection par des bactéries anaérobies.

  • Un gonflement notable : si vous remarquez que la zone proche de la plaie gonfle après les premiers jours, cela est le signe d'une infection bactérienne, d'une insuffisance veineuse, d'une thrombose veineuse profonde ou d'un trouble lymphatique.

  • Un saignement continu : le saignement est un phénomène naturel, mais si le sang continue à couler après un certain temps ou malgré la pression directe exercée sur la plaie, vous devez consulter un professionnel de la santé.

  • Un atteinte au pourtour de la plaie : un assombrissement de la peau sur les bords d'une plaie peut indiquer que les tissus ne reçoivent pas suffisamment d'oxygène et sont en train de mourir. De même, si la peau environnante continue à être rouge, enflammée et enflée, même après 4 à 5 jours de blessure, c'est le signe révélateur d'une infection fongique (intertrigo). En effet, cette zone est sujette à la macération et est la conséquence d'une combinaison de frottement et d'humidité stagnante.

  • Un écoulement de la plaie : un liquide aqueux et jaune clair est normal au début du processus de cicatrisation, mais un écoulement purulent, épais, jaunâtre/verdâtre avec une odeur âcre est le signe d'une infection bactérienne, virale ou fongique au niveau de la plaie.

  • Une douleur croissante : il est normal de ressentir de la douleur pendant les premières phases du processus de cicatrisation ou de façon intermittente liée au retrait du pansement par exemple. Toutefois, une douleur prolongée ou élevée ou qui persiste même après l'administration d'un analgésique, est le signe d'une affection sous-jacente, telle qu'une ischémie, une neuropathie, un œdème tissulaire, des lésions tissulaires chroniques ou une infection.

  • La fièvre : après une blessure, il est normal qu'un patient ait une légère fièvre. Cependant, une fièvre élevée et persistante, pouvant être associée à des courbatures, est un signe d’infection.

Si vous souffrez d'une plaie qui ne montre aucun signe d'amélioration ou de progrès dans le délai habituel de quatre semaines, en raison de plusieurs causes sous-jacentes, et que vous présentez l'un de ces symptômes, consultez sans attendre un médecin pour qu'il puisse évaluer la gravité de la lésion et vous proposez une option de traitement. Si elles ne sont pas traitées, les plaies chroniques peuvent entraîner des complications. Même des blessures bénignes peuvent s'infecter et devenir bien pires que la blessure initiale.

Sources

  • HARDING K. G. & al. Wound assessment. BMJ (2006).

  • STAWICKI S. P. & al. Impaired wound healing. StatPearls (2022).

Diagnostic

Découvrez votre
typologie de peau.

Aller plus loin: