Découvrez notre sélection de soins pour cibler les signes de l’âge.

Découvrez notre sélection de soins pour cibler les signes de l’âge.

Sélection
Soins visage
Vieillissement cutané
Soins corps et cheveux
Préoccupations
Diagnostic de peau
Le Carnet
Tous les Sujets
Quel acide hyaluronique pénètre le plus en profondeur ?

Quel acide hyaluronique pénètre le plus en profondeur ?

Sommaire
Publié le 20 février 2024, par Sandrine, Chargée de la communication scientifique — 5 min de lecture

Quelques mots sur l'histoire de l'acide hyaluronique.

L'acide hyaluronique (AH), membre de la famille des hyaluronanes, a été découvert pour la première fois par K. Meyer et John W. Palmer en 1934, et continue aujourd'hui à attirer l'attention des chimistes, biochimistes, bio-ingénieurs et autres chercheurs de divers domaines scientifiques. L'acide hyaluronique est un composant essentiel des matrices extracellulaires et péricellulaires, et peut également être présent à l'intérieur des cellules. La présence d'acide hyaluronique dans les tissus varie : par exemple, les peignes de coq contiennent 7,50 mg/ml, les cordons ombilicaux humains (gélatine de Wharton) environ 4,10 mg/ml, le liquide synovial des articulations humaines entre 1,50 et 3,60 mg/ml, l'humeur vitrée du boeuf entre 0,14 et 0,34 mg/g, le derme et l'épiderme humains entre 0,20 et 0,50 et 0,10 mg/g, respectivement.

La caractéristique unique de l'AH est sa très grande capacité de liaison à l'eau. En solution, ce polymère existe dans une configuration flexible et enroulée qui lui permet de retenir environ 1000 fois son poids en eau. Cette caractéristique particulière permet à l'AH de contribuer largement au maintien de l'espace extracellulaire et de contrôler l'hydratation des tissus.

Ces propriétés exceptionnelles ont donc prédisposé l'AH à être un composant précieux dans les soins de la peau pour lutter contre la déshydratation et l'apparition précoce des signes de l'âge. Néanmoins, l'acide hyaluronique existe sous différents poids moléculaires, et peut donc pénétrer plus ou moins loin dans la peau.

Quel acide hyaluronique pénètre le plus loin dans la peau en application topique ?

Le processus d'hydratation de la peau se déroule selon un mécanisme très complexe. Selon le poids moléculaire de l'acide hyaluronique, celui-ci va agir de manière différente sur l'hydratation cutanée et l'entretien de la peau en général.

  • L'acide hyaluronique de haut poids moléculaire (> 1800 kDa) reste à la surface de l'épiderme et forme un film invisible capable de bloquer l'évaporation de l'eau, s'opposant ainsi à la déshydratation.

  • L'acide hyaluronique de poids moléculaire intermédiaire (de 300 à 1800 kDa) apporte l'eau nécessaire à la préservation de la turgescence et la fermeté.

  • L'acide hyaluronique de faible poids moléculaire (en dessous de 300 kDa) pénètre le plus en profondeur assurant une interaction avec les récepteurs et en particulier avec la protéine CD44 (glycoprotéine antigène de type cluster de différenciation) situé sur les membranes cellulaires. Cette interaction induit une réactivation du métabolisme cellulaire pour aider à combattre le stress environnemental par le biais de la mitose et de la prolifération cellulaire. Une étude a par ailleurs démontré qu'un acide hyluronique de 50 kDa pénètre la peau trois fois plus qu'un acide hyaluronique de 300 kDa.

Ainsi, plus le poids moléculaire de l'acide hyaluronique est élevé, plus la molécule reste en surface et ses propriétés physico-chimiques sont prédominantes. Dans le cas des fragments d'acide hyaluronique de faible poids moléculaire, les propriétés biologiques prévalent et ce type d'actif pénètre beaucoup plus en profondeur les couches de la peau.

Cependant, des études récentes ont montré que des fragments d'AH de poids moléculaire inférieur à 20 kDa étaient reconnus par certains récepteurs TLR (Toll-like receptors), entraînant la production de médiateurs pro-inflammatoires. Il a par ailleurs été démontré que l'acide hyaluronique de 50 kDa ne provoquait aucun effets inflammatoires sur la peau en application topique. Par principe de précaution, nous vous recommandons de ne pas appliquer sur votre peau un acide hyaluronique dont le poids moléculaire est inférieur à 50 kDa.

Sources :

  • Małgorzata Litwiniuk & al., Hyaluronic Acid in Inflammation and Tissue Regeneration, Wounds: a Compendium of Clinical Research and Practice (2016)

  • M. Farwick, P. Lersch, G. Strutz, Low Molecular Weight Hyaluronic Acid: Its Effects on Epidermal Gene Expression & Skin Ageing, SOFW-Journal, (2008)

Diagnostic

Découvrez votre
typologie de peau.

Aller plus loin: