Le Carnet
Tous les Sujets
Effets cicatrisants collagène

Le collagène pour aider à atténuer les cicatrices ?

Témoignant d'un traumatisme passé de la peau, les cicatrices peuvent être sources de gêne et de complexe. Elles sont difficiles à atténuer et perdurent parfois toute une vie. Parmi les actifs qui seraient capables de les estomper, figure entre autres le collagène. Mais est-ce que cette molécule peut réellement agir contre les cicatrices ?

Sommaire
Publié le 23 mai 2024, par Pauline, Chargée de la Communication Scientifique — 6 min de lecture

Le collagène possède-t-il des effets cicatrisants ?

Le collagène est une protéine présente dans le corps, notamment au niveau de la peau. En interaction avec l'élastine et les glycosaminoglycanes, les fibres de collagène assurent le maintien de la bonne tenue et de la résistance du derme, apportant ainsi à la peau la souplesse et le tonus dont elle a besoin. Cette molécule permet également la régénération des tissus conjonctifs et est impliquée dans la cicatrisation.

Ce processus fait intervenir une cascade de réactions et se manifeste notamment par l'accumulation de plaquettes, une inflammation contrôlée, la prolifération des fibroblastes, une contraction cellulaire, de l'angiogenèse et de la réépithélialisation. Tous ces phénomènes aboutissent finalement à la formation d'une cicatrice et au remodelage de la plaie. Le collagène est présent dans chacune de ces phases de la cicatrisation, en raison de son rôle chimiotactique. En effet, il attire les cellules telles que les fibroblastes et les kératinocytes, ce qui favorise l'élimination des tissus morts, l'angiogenèse et la réépithélialisation.

Utilisation externe de collagène : Peut-elle estomper les cicatrices ?

En raison de sa biocompatibilité et de sa biodégradabilité, le collagène a de nombreuses applications biomédicales. Les chercheurs ont mis en évidence que les hydrogels de collagène sont les meilleurs matériaux candidats pour faire des pansements. Cela est dû à leur structure tridimensionnelle, similaire à celle de la matrice extracellulaire de la peau, et à leurs propriétés hydratantes, garantissant que les plaies bénéficient d'un environnement humide propice à leur guérison.

Par ailleurs, appliqué en pansement, le collagène constitue un échafaudage naturel et un substrat pour la croissance de nouveaux tissus. Il fournit à la plaie une source alternative de collagène qui peut être dégradée par les métalloprotéases matricielles (MMP) en tant que substrat sacrificiel, laissant le collagène natif endogène poursuivre la cicatrisation normale de la plaie. En effet, la phase inflammatoire de la cicatrisation est liée à des niveaux élevés de MMP, normalement régulés par certains processus physiologiques. Toutefois, il arrive que la cicatrisation se bloque, entraînant ensuite l'apparition d'une cicatrice. Le collagène peut aider à rétablir ce processus. De plus, il a été montré que cet actif possède des propriétés anti-inflammatoires et immunomodulatrices, ainsi qu'une activité antimicrobienne, utiles pour soutenir la cicatrisation.

Une étude menée récemment par ASSAR et son équipe sur des rats présentant des plaies dorsales a d'ailleurs prouvé que le collagène extrait du Tilapia du Nil, un poisson, pouvait accélérer la cicatrisation en stimulant l'expression des facteurs de croissance TGF-β1 et b-FGF, ainsi que la prolifération des fibroblastes et des myofibroblastes. Pendant l'étude, les rats ont été séparés en deux groupes : un groupe de contrôle et un groupe traité au collagène. Les surfaces des plaies ont été mesurées pendant 15 jours et des examens histopathologiques ont été performés. Des différences ont été observées dès la première semaine, montrant que la collagène permet de diminuer plus rapidement la surface de la plaie. Le graphique ci-dessous, extrait de l'article, fait état d'une amélioration significativement plus importante à partir du jour 9.

Le collagène semble ainsi avoir des effets cicatrisants. Aucune étude n'a toutefois montré qu'il pouvait atténuer les cicatrices humaines déjà formées.

Un peu moins étudiées, les supplémentations en collagène pourraient aussi impacter favorablement la cicatrisation. Des travaux ont été récemment effectués avec 31 personnes atteintes de brûlures et admises à l'hôpital. En plus du traitement clinique, les patients ont été assignés au hasard à recevoir un complément à base de collagène ou un placebo isocalorique pendant 4 semaines. À la semaine 2, les plaies étaient complètement cicatrisées chez 50 % des patients du groupe collagène et chez 6,7 % des patients du groupe témoin. À la fin de l'étude, les plaies de tous les patients du groupe collagène et de 40% des patients du groupe témoin étaient entièrement cicatrisées. Le collagène en prise orale pourrait ainsi avoir un effet favorable sur la cicatrisation, qu'il serait intéressant de confirmer par d'autres études. Toutefois aucune donnée ne permet d'affirmer qu'il peut atténuer les cicatrices existantes.

Effet de l'application d'un extrait de collagène de Tilapia sur la contraction de la zone de la plaie chez des rats.
Source : ASSAR D. & al. Collagen extract obtained from Nile tilapia (Oreochromis niloticus L.) skin accelerates wound healing in rat model via up regulating VEGF, bFGF, and α-SMA genes expression. BMC Veterinary Research (2020).

Sources

  • BATHIA A. & al. Collagen: Its Role in Wound Healing. Podiatry Management (2014).

  • ASSAR D. & al. Collagen extract obtained from Nile tilapia (Oreochromis niloticus L.) skin accelerates wound healing in rat model via up regulating VEGF, bFGF, and α-SMA genes expression. BMC Veterinary Research (2020).

  • HOSSEINZADEH-ATTAR M. & al. The effect of a hydrolyzed collagen-based supplement on wound healing in patients with burn: A randomized double-blind pilot clinical trial. Burns (2020).

  • HUDA N. & al. Extraction and Characterization of Bioactive Fish By-Product Collagen as Promising for Potential Wound Healing Agent in Pharmaceutical Applications: Current Trend and Future Perspective. International Journal of Food Science (2022).

Diagnostic

Découvrez votre
typologie de peau.