Nouveau : soin conçu pour les peaux sujettes à la rosacée

Nouveau : soin conçu pour les peaux sujettes à la rosacée

Sélection
Soins visage
Vieillissement cutané
Soins corps et cheveux
Préoccupations
Diagnostic de peau
Le Carnet
Tous les Sujets
Informations CBD.

Le CBD, ce nouvel actif en vogue en cosmétique.

De nombreuses études sur le développement de composés dérivés de plantes comme sources de nouvelles thérapies abondent et mettent en évidence l'importance de certains phytoconstituants en cosmétique, dont le cannabidiol (CBD) en raison des diverses propriétés moléculaires et cliniquement bénéfiques qu'il offre. Différents usages, mode d'extraction, propriétés... voyons ensemble ce qu'est le CBD.

Informations à retenir sur le CBD.

Le CBD a un poids moléculaire de 314,464 g/mol.

Contrairement au THC, le CBD n'est pas une substance psychotrope.

Le CBD est autorisé en France depuis novembre 2020 sous certaines conditions.

Le CBD a des propriétés anti-inflammatoires, antioxydantes, sébostatiques, anti-bactériennes et apaisantes.

Pour être commercialisés, tous produits à base de CBD doivent présenter une teneur en THC inférieure à 0,3%.

Le CBD, c’est quoi ?

Le cannabidiol (C21H30O2), plus connu sous l'acronyme CBD, est un composé organique terpénique de la famille des phytocannabinoïdes, naturellement présent dans toutes les variétés de chanvre (Cannabis sativa L.), majoritairement dans les fleurs et les feuilles adjacentes. Il ressemble aux molécules de signalisation cellulaire du système endocannabinoïde du corps humain pour réguler un état d'homéostasie, pouvant ainsi se lier aux récepteurs.

Il est l'un des constituants majeurs du chanvre, jusqu'à 5% selon les variétés, après le tétrahydrocannabinol (THC), comprise dans la classe des stupéfiants. En revanche, le CBD est non-psychoactif, ne présente aucun risque de dépendance physique et n'est pas considéré comme dangereux pour la santé, ce qu'en témoignent les décisions de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et de l'agence anti-dopage.

En 1940, le CBD a été isolé pour la première fois du cannabis par Roger ADAMS. Sa structure moléculaire a été complètement élucidée qu'en 1963 par le docteur israélien Raphaël MECHOULAM. Pendant plusieurs années, la recherche s'est surtout concentrée sur le THC, déclaré comme étant le principe actif du cannabis, excluant presque totalement le CBD. Ce fût qu'en 2018 que la substance s'est popularisée suite à son autorisation légale à la vente, considéré pour son large éventail d'activités biologiques.

Structure chimique du CBD.
De formule brute C21H30O2, la molécule de cannabidiol contient un cyclohexène (A) avec un groupe méthyle (CH3) en position C-1 , un cycle phénolique (B) avec des groupes hydroxyle (OH) en positions C-1′ et C-5′, et une chaîne latérale pentyle en position C-3′ du cycle phénolique. Source : SKRZYDLEWSKA E. & al. Antioxidative and anti-inflammatory properties of cannabidiol. Antioxidants (2019).

Comment le CBD est-il extrait de la plante de chanvre ?

Extraction à froid, par solvant organique... les techniques concernant l'extraction du CBD sont nombreuses. Toutefois, l’extraction par fluide supercritique au CO2 est considérée comme la stratégie la plus recommandée. En effet, ce processus constitue une alternative sûr, propre, efficace et spécifique pour obtenir un extrait à forte concentration en CBD. Elle consiste à extraire le soluté en utilisant du dioxyde de carbone à l'état liquide, en tant que solvant d'extraction, au-dessus de ses points critiques (température supérieure à 31°C et pression au-dessus de 74 bars). Ce processus permet de séparer le CBD de tous les autres cannabinoïdes. Les cristaux de CBD obtenus sont ensuite associés à une huile porteuse neutres (huile de chanvre, huile de coco, huile d'olive, etc.).

Par contre, le CBD est un phytocannabinoïde neutre, obtenu après un processus de décarboxylation non-enzymatique de la forme acide, l'acide cannabidiolique (CBDA), présent à l'origine dans le matériel végétal. Or, pour profiter de ses nombreux bienfaits, le CBD doit subir cette réaction chimique, au cours de laquelle une molécule de dioxyde de carbone est éliminée, nécessaire pour l'activer. Sous l'effet de la chaleur à une température relativement basse pendant une période prolongée, le CBDA est décarboxylé et forme le CBD.

Le CBD utilisé dans notre gamme de soins a été obtenu par extraction au CO2 supercritique des feuilles de chanvre provenant de Colombie.

Les bienfaits du CBD sur la peau.

Souvent victime d'amalgame en raison de sa source végétale, la consommation de cannabis a souvent été associée à certaines déficiences. Néanmoins, des études ont montré que le CBD se prête à diverses applications bénéfiques. Plébiscité comme relaxant, analgésique, anti-épileptique, anti-spasmodique, anti-vomissement..., des allégations thérapeutiques du CBD ont été revendiquées. En effet, il agit comme régulateur homéostatique des différents systèmes biologiques.

Depuis quelques années, grâce à l'évolution du cadre législatif, la popularité croissante du CBD a suscité de multiples études sur ses différents bienfaits sur l'organisme et ses retombées positives dans la prise en charge de nombreuses pathologies (maladies chroniques, anxiété, pathologies neurologiques, troubles du sommeil, etc.). Certains médicaments à base de cannabidiol sont même déjà disponibles sur le marché pharmaceutique. Le CBD est également devenu une piste opportune concernant les maladies de peau avec les nombreuses vertus dont il est doté.

  • Effet apaisant et calmant : Le CBD a la capacité d'interagir avec le récepteur TRPV, entraînant alors sa désensibilisation. Cette capacité à activer ces récepteurs provoque alors des effets analgésiques, permettant de lutter contre la douleur. Il peut ainsi être utile pour soulager les démangeaisons, les irritations et les sensations d'inconfort, ainsi que pour aider à calmer les peaux sensibles et réactives ;

  • Impact régulateur du CBD sur la production d'espèces réactives de l'oxygène (ERO) : Le CBD peut entraîner une diminution de l'activité enzymatique de Nox, productrice d'ERO, et une augmentation de l'activité de la superoxyde dismutase (SOD), capable d'éliminer les ERO. Il peut alors aider à protéger la peau contre les dommages causés par les radicaux libres. Cela peut contribuer à prévenir les signes du vieillissement prématuré ;

  • Effet atténuant sur l'inflammation : Cellules, rongeurs, humains... plusieurs études ont montré la capacité du CBD de moduler le système immunitaire et de réduire l'inflammation par différents moyens : inhibition de l'enzyme COX2 impliquée dans la réponse immunitaire, diminution des effets des médiateurs pro-inflammatoires et augmentation des niveaux des signaux anti-inflammatoires. Cette propriété permettrait ainsi de calmer et réduire les inflammations et les rougeurs liées à diverses pathologies chroniques d'origine inflammatoire (acné, eczéma, psoriasis) ;

  • Mécanisme bactéricide : Le CBD peut réduire la croissance de certaines souches bactériennes (Staphylococcus aureus, Streptococcus pneumoniae et Clostridioides difcile), par altération de la membrane. Il permet ainsi d'éviter la prolifération des bactéries qui viennent se loger sur l'épiderme et participent à l'accentuation de l'inflammation ;

  • Régulation de la production de sébum : Une étude hongroise a démontré un effet direct du CBD sur la prolifération cellulaire des sébocytes, responsable de la production de sébum. Il serait également capable d'inhiber la lipogenèse (synthèse d'acides gras). Le CBD est ainsi capable de réguler le processus de production de sébum par les glandes sébacées, une action bénéfique pour les personnes ayant une peau grasse mais aussi une peau acnéique.

Comment le CBD peut-il être consommé ?

Le marché du CBD s'est fortement développé en raison des nombreuses études cliniques qui ont montré les effets d’un usage "thérapeutique", ainsi que la dépénalisation et/ou la légalisation dans certaines régions du monde. Infusion, huile de CBD, e-liquide, crème, gélule... il existe différents modes d'administration du CBD.

  • En utilisation sublinguale sous forme d'huile ou de pâte de CBD pour un effet rapide et efficace grâce à une absorption optimale par les muqueuses buccales et l'absence de sa métabolisation par le foie ;

  • Par voie orale sous forme soluble, en infusion (thé, tisane) ou en comprimés (capsules, gélules, gummies) avec un effet moins rapide et plus long qu'en mode sublingual, ainsi qu'avec une plus faible absorption du CBD par l'organisme ;

  • En application transdermique avec l'utilisation de produits cosmétiques sous différentes formes galéniques (crème, baume, huile...) ou de patchs CBD, impliqués pour des problèmes ciblés, pour une absorption au niveau de la surface cutanée sans passer par le système sanguin.

Chez Typology, nous avons développé une gamme de produits contenant du CBD : un assemblage botanique apaisant et un masque-pommade.

  • Par voie respiratoire par inhalation (e-liquide) ou par vaporisation, un mode d'administration qui permet des effets quasi-immédiats.

L'utilisation du CBD est-il légal ?

Ni toxique, ni dopante, ni psychotrope, le CBD est autorisé en France depuis novembre 2020, ainsi que dans la plupart des pays de l'Union Européenne. Cependant, sa commercialisation n’est toutefois légale en France qu’en conformité à certaines conditions.

  • Le CBD doit provenir d’une variété de chanvre spécifique, dont la culture est conforme aux règles fixées par la Politique Agricole Commune, applicables depuis le 1er janvier 2023 ;

  • Tous produits à base de CBD doivent présenter une teneur en THC inférieure à 0,3%, au risque d’être soumis à la politique pénale de lutte anti-stupéfiant en vertu de l’arrêté du 30 décembre 2021 ;

  • Il est interdit de revendiquer des vertus thérapeutiques sur un quelconque produit au CBD, sauf pour ceux autorisés comme médicament, sous peine de sanctions pénales.

Sources

  • WILIAMSON E. M. & al. Cannabinoids inhibit human keratinocyte proliferation through a non-CB1/CB2 mechanism and have a potential therapeutic value in the treatment of psoriasis. Journal of Dermatological Science (2007).

  • BIRO T. & al. Cannabidiol exerts sebostatic and antiinflammatory effects on human sebocytes. Journal of Clinical Investigation (2014).

  • AKHTAR N. & al. The safety and efficacy of 3% Cannabis seeds extract cream for reduction of human cheek skin sebum and erythema content. Pakistan Journal of Pharmaceutical Sciences (2015).

  • AIETA N. & al. Supercritical carbon dioxide extraction of cannabinoids from Cannabis sativa LJournal of Supercritical Fluids (2016).

  • BIRO T. & al. Differential effectiveness of selected non-psychotropic phytocannabinoids on human sebocyte functions implicates their introduction in dry/seborrhoeic skin and acne treatment. Experimental Dermatology (2016).

  • JONES N. A. & al. Antiseizure properties of cannabidiol (CBD) are attenuated in the absence of transient receptor potential vanilloid 1 (TRPV1) receptors (S53.004). Neurology (2018).

  • SKRZYDLEWSKA E. & al. Antioxidative and anti-inflammatory properties of cannabidiol. Antioxidants (2019).

  • AROWOLO A. & al. A molecular basis for the anti-inflammatory and anti-fibrosis properties of cannabidiol. FASEB Journal (2020).

  • STAROWIWICZ K. & al. Cannabidiol for pain treatment: Focus on pharmacology and mechanism of action. International Journal of Molecular Sciences (2020).

  • JIMENEZ J. J. & al. The anti-inflammatory effects of cannabidiol (CBD) on acne. Journal of Inflammation Research (2022).

  • KOLTAI H. & al. Medical cannabis activity against inflammation: Active compounds and modes of action. Frontiers in Pharmacology (2022).

  • XIANG L. & al. Cannabidiol inhibits inflammation induced by Cutibacterium acnes-derived extracellular vesicles via activation of CB2 receptor in keratinocytes. Journal of Inflammation Research (2022).

  • FERNANDES J. & al. Cannabidiol and cannabigerol exert antimicrobial activity without compromising skin microbiota. International Journal of Molecular Sciences (2023).

  • ROZENBLAT S. & al. Development of an effective acne treatment based on CBD and herbal extracts: preliminary in vitro, ex vivo, and clinical evaluation. Evidence-Based Complementary and Alternative Medicine (2023).

Diagnostic

Découvrez votre
typologie de peau.

Aller plus loin: