Le Carnet
Tous les Sujets
Efficacité vitamine E acné.

La vitamine E est-elle efficace contre l'acné ?

Les boutons liés à l'acné peuvent toucher toutes les typologies de peau. Ils sont dus à une obstruction des pores et à la présence de bactéries dans les glandes sébacées. La vitamine E est un puissant antioxydant reconnu pour son action bienfaitrice sur le vieillissement prématuré de la peau. Ce composé peut-il également atténuer l'acné ?

L’acné : d’où viennent les boutons ?

Selon la S.F.D. (Société Française de Dermatologie), 15 millions de personnes en France sont concernées par des problèmes d'acné, dont 3,3 millions âgées de plus de 15 ans. Cette affection cutanée apparaît aussi chez les sujets adultes, et plus particulièrement chez les femmes en raison de leurs fluctuations hormonales importantes. Les poussées d'acné peuvent survenir aussi bien sur le visage qu'à certains endroits du corps (buste, dos, fesses...). Cette maladie inflammatoire chronique se développe au niveau des follicules pilo-sébacés : les glandes sébacées sécrètent un sébum trop épais ou en trop grande quantité ce qui bouche les orifices et engendre des boutons et/ou des points noirs. On parle alors de dysseborrhée. De plus, dans cet environnement riche en graisse, une bactérie habituellement présente en faible quantité sur la peau, Propionibacterium acnes, prolifère ce qui engendre une réponse inflammatoire à la surface de la peau.

Il existe deux types d’acné : l’acné rétentionnelle et l’acné inflammatoire. Le premier type est causé par la dilatation des pores et de l’apparition des points noirs. Ces derniers vont favoriser la formation des bactéries responsables de l’apparition des boutons. Le deuxième type est l’évolution de l’acné rétentionnelle. Les points noirs et la dilatation des pores finissent par provoquer l’apparition de boutons rouges parfois douloureux.

La vitamine E, des données mitigées quant à son action sur l'acné.

Même si les études se contredisent au sujet de l'action de la vitamine E sur l'acné, elles s'accordent sur le fait que ce composé est plus efficace en application topique qu'en ingestion pour apaiser ce type de dérèglement cutané.

En théorie, la vitamine E limiterait l'acné de type inflammatoire grâce à ses propriétés antioxydantes. En effet, elle préviendrait la peroxydation lipidique irritante du sébum, endommagé par la croissance bactérienne, qui peut être responsable des aspects inflammatoires de l’acné. Néanmoins, on manque encore d'études scientifiques pour appuyer ces données.

Attention, la vitamine E se présente souvent sous une forme huileuse. Il faut savoir que cette forme de vitamine E épaisse et grasse risque de favoriser l'obstruction des pores. Pour éviter cela, il est plutôt recommandé de mélanger quelques gouttes de vitamine E dans sa crème visage habituelle ou d'utiliser un sérum plus léger déjà enrichi en vitamine E.

Remarque : une étude a démontré que les personnes atteintes d'acné avait un taux en vitamine E plus faible que les autres. Ainsi, privilégier un régime alimentaire riche en vitamine E (poissons gras, fruits oléagineux, huiles végétales...) peut aussi être pertinent pour lutter contre cette affection cutanée.

Sources

  • MIHAN R. & al. Acne vulgaris: therapy directed at pathophysiologic defects. Cutis (1981).

  • ZOUBOULIS C. C. Acne and sebaceous gland function. Clinics in Dermatology (2004).

Diagnostic

Découvrez votre
typologie de peau.

En savoir plus