Le Carnet
Tous les Sujets
Explication shampooings sans silicones.

Faut-il adopter un shampooing sans silicones ?

Le silicone est souvent utilisé dans la composition des shampooings. Au premier abord, son rôle semble être bénéfique pour avoir une chevelure douce, brillante, souple et facile à coiffer, mais il s'avère qu'il est en réalité néfaste pour la santé des cheveux. De ce fait, de plus en plus de shampooings dépourvus de silicones sont proposés afin de prendre soin de ses cheveux. Mais en quoi sont-ils différents des shampooings classiques ? À quoi faut-il s'attendre ? Élément de réponse dans cet article.

Silicone, de quoi s’agit-il ?

Les silicones sont des ingrédients couramment utilisés dans de nombreux produits capillaires, y compris les shampooings, les après-shampooings et les produits coiffants. Il s'agit d'actifs de synthèse appartenant à une famille de polymères obtenus à partir du silicium, un composé qui existe à l’état naturel dans le sable.

La méthode la plus courante pour les synthétiser est le processus de polymérisation, une réaction chimique qui permet de lier plusieurs unités de monomères pour former de longues chaînes de polymères. Dans le cas des silicones, les monomères utilisés sont généralement des composés organosiliciés, soit des molécules contenant à la fois des atomes de silicium et des groupes organiques.

Dans la composition de soins cosmétiques, les silicones sont souvent retrouvés sous forme d’huile. Dans un shampooing ou après-shampooing, ces ingrédients ont pour rôle de gainer la fibre capillaire pour la rendre lisse et soyeuse. Ils ne participent pas dans l’entretien des cheveux, car ils ne font que recouvrir la fibre capillaire d'un film à la surface de la cuticule. Ils se reconnaissent par leur nom INCI qui se termine par -thicone, -thiconol ou -siloxane.

Des inconvénients d'utiliser un shampooing avec des silicones ?

Comme les silicones enveloppent les cheveux, ils les rendent également imperméables aux autres soins à appliquer. En effet, l'accumulation de silicones peut empêcher les soins capillaires, tels que les masques, les huiles et les traitements, de bien pénétrer dans les cheveux, réduisant ainsi leur efficacité.

Des dangers sur la santé ?

Il est essentiel de noter que les silicones appartiennent à une large famille des polymères et tous ne présentent pas nécessairement des effets néfastes sur la santé. Certains silicones sont totalement sûrs d'emploi. Cependant, il existe des types spécifiques de silicones, tels que l'octaméthylcyclotétrasiloxane (D4) et la décaméthylcyclopentasiloxane (D5), qui peuvent être toxiques à fortes doses (>0,1%), concentration à parti de laquelle ils sont susceptibles de rejoindre la circulation systémique. En effet, ils sont suspectés d'être toxique pour la reproduction. Par conséquent, le Règlement Européen limite leur concentration qui doit être inférieur à 0,1% en poids dans les produits cosmétiques pour assurer leur innocuité pour la santé humaine.

Et concernant l'environnement ?

Les silicones ont un impact environnemental préoccupant, car ces composés chimiquement inertes nécessitent en moyenne plus de 400 à 500 ans pour se dégrader. Les silicones volatils, tels que la D4 et la D5, sont particulièrement critiqués, car ils sont connus pour s'accumuler dans l'environnement et ne se biodégradent pas en raison de leur stabilité élevée.

Or, cela peut entraîner une augmentation de la concentration de ces substances dans les écosystèmes, ce qui peut être préjudiciable aux organismes vivants. Certains types de silicones, tels que les polymères linéaires, peuvent être toxiques pour la vie aquatique, notamment les poissons et les organismes marins. Ils peuvent causer des perturbations hormonales et des effets néfastes sur les organismes marins.

Remarque : Les silicones sont souvent présentés comme néfastes pour les cheveux. Or, à une concentration imposée par le réglement européen cosmétique, ce n'est pas toujours le cas. En effet, en créant une couche protectrice à la surface des cheveux, ils jouent un rôle essentiel dans la protection contre les agressions extérieures.

Quels sont les avantages d’un shampooing sans silicone ?

Un grand nombre de personnes se demandent s'il est bénéfique d'adopter une routine capillaire sans silicones : quels sont en fait ses avantages réels ?

  • Maintien de l’équilibre du cuir chevelu.

    Les silicones, en contact avec le cuir chevelu, peuvent boucher les pores et "l’étouffer". Ceci risque alors de provoquer des irritations ou des démangeaisons. L’utilisation d’un shampooing sans silicone permet de nettoyer le cuir chevelu sans l’agresser.

  • Espacement des lavages.

    Souvent enrichis en ingrédients naturels et en actifs aux multiples vertus, les shampooings sans silicone sont conçus pour prendre soin de la fibre capillaire et du cuir chevelu. Mieux entretenu, le cuir chevelu produira du sébum de manière régulière. Le graissage des cheveux sera ralenti et vous pourrez espacer les shampooings.

  • Une bonne action pour l'environnement.

    Les shampooings dépourvus de silicone aident à prévenir les problèmes d'impact environnemental négatif, en particulier pour les milieux marins, causés par les silicones.

Dans les soins dits "naturels", les silicones sont souvent remplacés par des esters provenant d’huile végétale qui vont être transformés pour se rapprocher des propriétés des silicones. Leur but est d’imiter leur activité gainante, brillante et lissante. C’est le cas par exemple de l’heptyl undecylenate qui est un ester lipophile, 100% naturel, dérivé de l’huile de ricin. Ses propriétés émollientes lui permet de former une couche protectrice à la surface de la cuticule des cheveux, ce qui peut aider à réduire l'absorption d'humidité de l'environnement et à minimiser les frisottis pour maintenir un aspect plus lisse.

Un autre exemple est le caprylic/capric triglyceride qui est obtenu à partir de l'huile de coco qui est hydrogénée et hydrolysée. Il s’agit d’un émollient léger qui peut aider à maintenir l'hydratation des cheveux en formant une barrière protectrice à leur surface. Il permet également de minimiser l'absorption d'humidité de l'environnement, ce qui contribue à réduire les frisottis et à maintenir un aspect plus lisse.

Chez Typology, tous nos shampooings ont été formulés sans silicones afin de respecter la fibre capillaire et l'équilibre du cuir chevelu.

Sources

  • GARAUD J-L. Les silicones 50 ans d’innovation en cosmétique. L’actualité Chimique (2008).

  • Règlement (CE) n°1223/2009 du Parlement Européen et Conseil.

Diagnostic

Découvrez votre
typologie de peau.