Le Carnet
Tous les Sujets
Est-ce-que l'acide hyaluronique assèche la peau ?

Est-ce-que l'acide hyaluronique assèche la peau ?

Sommaire
Publié le 20 février 2024, par Maylis, Ingénieure chimiste — 6 min de lecture

Attention, il est fréquent de lire que l'acide hyaluronique peut assécher la peau. Selon certaines croyances non démontrées sur le plan scientifique, l'acide hyaluronique irait puiser l’eau dont il a besoin dans les réserves de la peau si l'air environnant est trop sec, ce qui assècherait l'épiderme. Or, c'est tout l'inverse ! Les actifs à base d'acide hyaluronique hydratent la peau, plus ou moins en profondeur selon leur poids moléculaire.

Rappels sur l'acide hyaluronique

L’acide hyaluronique (AH) est un sucre complexe extrêmement hydrophile, naturellement présent dans le corps humain au niveau des articulations, des muscles, de l’œil et surtout de la peau. Près de 50% de sa quantité totale se loge dans le derme, couche profonde de la peau. Il constitue la matrice extracellulaire et sert de support aux fibres de collagène et d'élastine. Il assure aussi l'hydratation de la peau car il agit comme une éponge moléculaire : il capte les molécules d'eau et les retient.

Les cellules épidermiques et dermiques sont capables de synthétiser de l'AH. Le derme étant beaucoup plus épais que l'épiderme, il comprend quatre à neuf fois plus d'AH. Néanmoins, il a été démontré qu'à quantité de tissu équivalente, l'épiderme synthétise quatre fois plus d'acide hyaluronique que le derme.

Les cellules de la peau perdent leur capacité à produire des quantités optimales d'AH au cours du processus de vieillissement. C'est pourquoi la peau des bébés est si douce et lisse : elle est riche en AH. Néanmoins, avec l'âge, une déshydratation se produit ; la peau s'amincit et des rides apparaissent. Le déclin de la production d'AH s'accompagne également d'une diminution de la souplesse, d'une réduction de l'élasticité et d'une perte de tonicité de la peau. Dans la peau sénile, l'AH est encore présent dans le derme, alors que l'AH de l'épiderme a entièrement disparu.

Aujourd'hui, les raisons de la chute précipitée de l'AH avec le vieillissement sont inconnues. Afin de lutter contre ce phénomène, il est recommandé de continuer à "recharger" la peau en AH dès l'adolescence. Il est déjà connu que l'AH pris par voie orale ne présente aucun avantage pour la peau, car les cellules de la peau ne sont pas capables d'extraire l'AH de la circulation sanguine. La "recharge" de la peau en AH est plus fiable par l'application topique de soins riches en AH.

Les différents poids moléculaires d'acide hyaluronique

Le processus d'hydratation de la peau se déroule selon un mécanisme très complexe. Selon le poids moléculaire de l'acide hyaluronique, celui-ci va agir de manière différente sur l'hydratation cutanée. Plus le poids moléculaire de l'acide hyaluronique est élevé, plus les propriétés physico-chimiques sont prédominantes, tandis que les propriétés biologiques prévaudront dans le cas des fragments de faible poids moléculaire.

  • L'acide hyaluronique de haut poids moléculaire (>1,800kDa) permet d'augmenter la viscosité d'une formule et forme un film viscoélastique lorsqu'il est appliqué sur la peau. Ainsi, l'acide hyaluronique de haut poids moléculaire a un effet positif sur l'hydratation des couches supérieures de l'épiderme, ce qui se manifeste par une diminution de la perte d'eau trans-épidermique grâce à son action occlusive. De plus, cet effet filmogène augmente la pénétration des autres actifs présents dans la formule.

  • L'acide hyaluronique de bas poids moléculaire (> 100-1000 kDa) permet une hydratation plus profonde de la peau grâce à sa pénétration profonde. Il interagit avec les cellules de la peau et les composants de la matrice extracellulaire. Il est efficace pour améliorer la texture de la peau et réduire les rides.

  • Les fragments d'acide hyaluronique de très petite taille (50 kDa et moins) sont très utiles dans la lutte contre le vieillissement car, après leur pénétration dans les couches profondes de la peau, ils servent de molécules de signalisation pour que les cellules de l'épiderme synthétisent de nouvelles molécules endogènes d'acide hyaluronique de haut poids moléculaire, ce qui a un effet positif sur l'hydratation globale. Par ailleurs, les fragments d'acide hyaluronique diminuent la création d'interleukines pro-inflammatoires, responsables de la génération de radicaux libres capables d'endommager les composants de la matrice extracellulaire et les cellules cutanées elles-mêmes.

Sources :

  • Anca Maria Juncan & al., Advantages of Hyaluronic Acid and Its Combination with Other Bioactive Ingredients in Cosmeceuticals, Molecules, (2021)

  • MICHELOTTI A. & al. Anti-aging and filling efficacy of six types hyaluronic acid based dermo-cosmetic treatment: double blind, randomized clinical trial of efficacy and safety. Journal of Cosmetic Dermatology (2014).

Diagnostic

Découvrez votre
typologie de peau.