3 soins pour un hâle lumineux, sur-mesure, sans UV

3 soins pour un hâle lumineux, sur-mesure, sans UV

Sélection
Soins visage
Vieillissement cutané
Soins corps et cheveux
Préoccupations
Diagnostic de peau
Le Carnet
Tous les Sujets
Effets huile de carthame rosacée.

Couperose, rosacée : l'huile de carthame pour diminuer les rougeurs cutanées ?

Rougeurs, bouffées de chaleur, inconforts physique et social... La rosacée est une dermatose affichante qui peut être gênante à vivre au quotidien. En plus des traitements conseillés par le dermatologue, certaines personnes sont en quête de solutions naturelles. L'huile de carthame, riche en bioactifs, est parfois considérée comme telle. Quels sont ses effets réels sur les rougeurs ? Plus d'infos dans cet article.

Sommaire
Publié le 9 avril 2024, par Pauline, Chargée de la Communication Scientifique — 7 min de lecture

Rougeurs et rosacée : comment les expliquer ?

Les rougeurs diffuses et étendues sur le visage provoquées par la rosacée sont dues à une dilatation importante des vaisseaux sanguins de cette zone. Particulièrement visibles chez les personnes à la peau claire, les rougeurs peuvent s'accompagner de picotements, de petits boutons et de bouffées de chaleur. Plusieurs facteurs sont à l'origine d'une poussée de rosacée, parmi lesquels une prédisposition génétique, une exposition à la chaleur et au soleil, le stress, une alimentation épicée et une colonisation parasitaire. Ces différents facteurs, couplés à une hypersensibilisation des récepteurs sensoriels présents dans la peau, déclenchent un mécanisme nociceptif conduisant à la dilatation des vaisseaux sanguins et de facto à l'apparition de rougeurs.

Il est important d'aller consulter un dermatologue en cas de rougeurs persistantes. Une couperose légère peut rapidement évoluer vers des formes plus graves de rosacée et atteindre les yeux.

L'huile de carthame est-elle une solution naturelle à la rosacée ?

L’huile de carthame est une huile végétale extraite des graines du safran des teinturiers. Utilisée aussi bien en cuisine qu'en peinture ou en cosmétique, elle se présente sous la forme d'un liquide orangé assez léger qui dégage un parfum de noisette. Ingrédient naturel sûr, l'huile de carthame est adaptée aux peaux sensibles et peut également être utilisée par les personnes à la peau grasse. Concernant sa composition, cette huile végétale renferme principalement des acides gras à l'origine de ses bienfaits hydratants et nourrissants pour la peau. Elle contient aussi des phytostérols et plusieurs vitamines, actifs appréciés des personnes souffrant d'une maladie de peau en raison de leurs propriétés anti-inflammatoires.

Dilatation des vaisseaux sanguins et couperose : l'huile de carthame pour les atténuer ?

Si l'huile de carthame est si souvent citée comme solution naturelle anti-couperose, c'est en raison de sa richesse en vitamine K. Plusieurs études menées sur cette molécule ont mis en évidence qu'elle possède des propriétés vasoconstrictrices. La vitamine K agit sur différents niveaux de la cascade de coagulation et permet notamment l'activation du facteur de Stuart-Prower, une enzyme favorisant la coagulation sanguine. Les rougeurs associées à la rosacée étant notamment dues à une dilatation trop forte des vaisseaux sanguins, la vitamine K et, par extension, l'huile de carthame peuvent s'avérer utiles pour les atténuer.

Par ailleurs, un essai clinique mené en 2018 a évalué l'efficacité d'une crème topique renfermant 1 % de vitamine K dans le cadre d'un traitement de la rosacée. L'étude a fait intervenir 75 femmes diagnostiquées avec une rosacée de type érythémateuse. Elles ont été divisées en deux groupes : le groupe A était composé de 25 patientes qui ont appliqué une crème hydratante classique anti-rougeurs deux fois par jour. Le groupe B était composé de 50 patientes qui ont fait de même avec une crème topique à la vitamine K à 1 %. Les patientes de chaque groupe ont été évaluées après 4 et 8 semaines de traitement. Les bouffées vasomotrices, l'érythème non transitoire, les télangiectasies, la sensation de brûlure et la sécheresse ont notamment été mesurés. Les résultats ont révélé que le score de sévérité moyen sur ces différents paramètres avait significativement plus diminué chez les personnes du groupe B, ce qui met en évidence l'intérêt d'un traitement topique à la vitamine K pour les patients couperosés.

L'huile de carthame pour diminuer l'inflammation due à la rosacée ?

Comme cité précédemment, l'huile de carthame a des effets anti-inflammatoires avérés. Ceux-ci lui viennent notamment des phytostérols qu'elle contient, des composés inhibant les protéines NF-κB et AP-1, des facteurs de transcription pro-inflammatoires. Ces derniers modulent l'expression de gènes codant pour des protéines de l'inflammation. En bloquant ces voies de signalisation, les phytostérols réduisent la production de cytokines pro-inflammatoires, ce qui soulage et apaise la peau en diminuant les rougeurs et les sensations d'inconfort.

L'huile de carthame pour reconstruire la peau.

L'huile de carthame participe également à la cicatrisation de la peau après les phénomènes inflammatoires. Sa richesse en acides gras lui permet d'apporter de l'hydratation à la peau, un facteur-clé pour sa reconstruction. Par ailleurs, l'acide linoléique présent à plus de 70% dans sa composition est un précurseur dans les voies de synthèse de plusieurs médiateurs (thromboxanes, prostaglandines et leucotriènes) très actifs dans la néoangiogenèse et la régénération dermique.

De plus, la vitamine K retrouvée au sein de l'huile de carthame augmente de manière significative le processus d'épithélialisation ainsi que la formation de fibroblastes, de fibres de collagène et de vaisseaux sanguins. Une étude menée en double aveugle pendant 14 jours et faisant intervenir 63 personnes avec des plaies a permis de mettre en évidence ces effets. Chaque jour, une partie des participants a appliqué une crème hydratante "classique" tandis qu'une autre a utilisé cette même crème hydratante à laquelle 1% de vitamine K a été ajouté. À l'issue de l'étude, les scientifiques ont observé une meilleure cicatrisation chez les patients ayant appliqué la crème avec la vitamine K.

Remarque : malgré tous les bienfaits de l'huile de carthame, aucune étude n'a été faite sur des personnes atteintes de rosacée, ce qui doit nous pousser à rester prudents.

Sources

  • SANTIAGO J. L. & al. Anti-Inflammatory and Skin Barrier Repair Effects of Topical Application of Some Plant Oils. International Journal of Molecular Sciences (2018).

  • BEHNAM G. & al. Wound healing effects of topical Vitamin K: A randomized controlled trial. Indian Journal of Pharmacology (2019).

  • BITRI L. & al. Antioxidant and Antimicrobial Potentials of Seed Oil from Carthamus tinctorius L. in the Management of Skin Injuries. Cellular and Molecular Mechanisms of Oxidative Stress in Wound Healing (2020).

  • GALAWISH AHMED A. The effectiveness of topical vitamin K cream 1% in the treatment of steroid-induces rosacea. Journal of Pharmacy and Technology (2020).

Diagnostic

Découvrez votre
typologie de peau.

Aller plus loin: