3 soins pour un hâle lumineux, sur-mesure, sans UV

3 soins pour un hâle lumineux, sur-mesure, sans UV

Sélection
Soins visage
Vieillissement cutané
Soins corps et cheveux
Préoccupations
Diagnostic de peau
Le Carnet
Tous les Sujets
Comment utiliser l'extrait de caroube ?

Comment s'utilise l'extrait de caroube ?

L’extrait de graines de caroubier est un ingrédient végétal reconnu pour ses propriétés hydratantes que l'on retrouve dans de nombreux soins pour la peau mais également pour les cheveux. À partir de la pulpe des caroubes, il est aussi possible d'extraire une molécule au pouvoir auto-bronzant et antioxydant démontré du nom d'inositol.

L’extrait des graines de caroubier en cosmétique, mode d'emploi.

Répertorié sous le nom I.N.C.I. de "Ceratonia Siliqua Seed Extract", l’extrait de caroube est une forme d’utilisation courante, rencontrée dans les soins de la peau et des cheveux. Il s’agit d’un extrait huileux renfermant les principaux constituants actifs de la plante, à savoir les sucres, les protéines, les polyphénols, les vitamines et les minéraux. Cet actif est obtenu en macérant la pulpe de caroube dans une solution hydroalcoolique (à base d’alcool et d’eau). Le mélange est ensuite filtré et purifié pour obtenir un extrait limpide.

Cette diversité de composants fait de l’extrait de caroube un actif hydratant via un mécanisme humectant : il capte les molécules d'eau et les retient dans les couches superficielles de la peau. Il permet également d'améliorer l’intégrité structurelle des fibres capillaires, renforçant la fonction de barrière des cuticules et protégeant les cheveux des diverses agressions extérieures.

Dans les soins de la peau, l’extrait des graines de caroubier se retrouve dans certaines crèmes, sérums et masques hydratants. Ce composé n'étant pas photosensibilisant, il peut s'utiliser le matin. Attention néanmoins à ce que les autres composés des formules ne le soient pas non plus. Par ailleurs, l'extrait des graines de caroubier est adapté à tous les types de peau.

Dans les soins capillaires, l’extrait huileux des graines de caroubier est présent dans certains shampooings, après-shampooings et masques. Ce composé ne présente aucune contre-indication et s'utilise selon le mode d'emploi du produit concerné. Il est adapté à tous les types de cheveux, mais reste particulièrement recommandé aux cheveux secs, dévitalisés ainsi qu'aux cheveux sujets aux frisottis.

L'inositol : comment l'utiliser ?

A partir du fruit du caroubier, il est aussi possible d'extraire l’inositol, d'appellation similaire selon le système I.N.C.I. Cette molécule protège la peau du photovieillissement en activant la synthèse du collagène I au niveau des fibroblastes. On la retrouve ainsi souvent dans certains soins pour peaux matures et/ou en prévention de l'apparition des signes de l'âge.

L'inositol agit aussi comme un humectant et maintient la teneur en eau sur la peau, d'où sa présence dans certains soins hydratants comme des sérums, des crèmes, des gels ou encore des masques.

Par ailleurs, ce composé intensifie et prolonge le bronzage de la peau grâce à un mécanisme innovant basé sur l’activation des seconds messagers impliqués dans la synthèse de mélanine. Il compose donc aussi certains soins autobronzants. Ces derniers s'appliquent de manière uniforme en réalisant des mouvements courts circulaires directement avec les doigts. Ne surtout pas oublier de se laver les mains après.

Attention ! Le sérum autobronzant ne protège en aucun cas des rayons UV du soleil et ne peut se substituer à une crème solaire ! Veillez à vous protéger des UV avec une crème solaire large spectre avant de vous exposer.

Sources :

  • GILCHREST B. A. & al. Human melanogenesis is stimulated by diacylglycerol. Journal of Investigative Dermatology (1989).

  • FRIEDMANN P. S. & al. Ultraviolet radiation-induced melanogenesis in human melanocytes. Effects of modulating protein kinase C. Journal of Cell Science (1994).

  • COGRAM P. & al. D-chiro-inositol is more effective than myo-inositol in preventing folate-resistant mouse neural tube defects. Human Reproduction (2002).

Diagnostic

Découvrez votre
typologie de peau.

Aller plus loin: