Le Carnet
Tous les Sujets
Maquillage rosacée.

Comment se maquiller quand on a la rosacée ?

Rougeurs sur les joues et le nez, capillaires sanguins apparents et parfois gonflements… sont autant de signes visibles qui révèlent la rosacée. Ce trouble cutané est souvent jugé inesthétique et peut altérer l'estime de soi. Pour camoufler les symptômes qui l'accompagnent, il est possible de se maquiller, à condition d'utiliser des produits adaptés. Mais comment s’y prendre ? Poursuivez votre lecture pour découvrir tous nos conseils.

Sommaire
Publié le 29 mars 2024, par Pauline, Chargée de la Communication Scientifique — 7 min de lecture

Ce qu’il faut savoir sur la rosacée.

Avant de penser à camoufler la rosacée par le maquillage, il est essentiel de mieux la comprendre. Pour rappel, la rosacée est un trouble cutané chronique qui affecte le visage, et principalement le front, le nez, les joues et le menton. Principalement caractérisée par la présence d'une rougeur diffuse et étendue, la rosacée provoque également la dilatation des petits vaisseaux sanguins du visage, ce qui tend à les rendre apparents. D'autres symptômes accompagnent souvent la rosacée, tels que des bouffées de chaleur, une hypersensibilité cutanée, ainsi que des sensations de brûlure et des picotements autour des zones affectées.

Les causes de ce trouble dermatologique sont encore mal identifiées, néanmoins, plusieurs recherches en cours ont démontré que certains facteurs pouvaient être responsables des poussées de rosacée. On peut notamment citer la prédisposition héréditaire, une colonisation parasitaire, la chaleur, les rayons du soleil, le stress ou un certain régime alimentaire. Ces différents éléments, la génétique mise à part, sont capables d'activer des récepteurs présents dans l'épiderme, ayant des rôles nociceptifs et/ou inflammatoires. Il a ainsi été montré que l'exposition à l'un ou plusieurs des facteurs cités plus haut contribuait à favoriser les bouffées de chaleur, les rougeurs et les sensations d'irritation ressenties par les personnes touchées par la rosacée.

Cette maladie de peau tend à évoluer dans le temps et à fonctionner par cycles. Ainsi, les symptômes se manifestent pendant des semaines ou des mois, puis peuvent disparaître avant de réapparaître plus fortement. En effet, si la rosacée entraîne au début des rougeurs, des symptômes plus graves peuvent émerger au cours du temps, tels que des boutons rouges remplis de pus, un fort épaississement de la peau, voire une atteindre des yeux. Quatre sous-types de rosacée ont été identifiés :

  • La rosacée vasculaire ou couperose.

    C'est la forme de rosacée la plus fréquente. Elle induit principalement des bouffées de chaleur, des rougeurs temporaires ou permanentes appelées érythoses, une sensibilité exacerbée de la peau et la dilatation des vaisseaux sous la peau, devenant visibles.

  • La rosacée papulo-pustuleuse.

    On la confond parfois avec l’acné à cause de la présence de boutons rouges, voire de pustules, en plus des rougeurs. La rosacée papulo-pustuleuse est aussi accompagnée de tiraillements et de sensations de brûlure et d’inconfort.

  • La rosacée hypertrophique.

    Cette forme rare se manifeste par un épaississement de la peau et une dilatation des pores de la peau du nez, appelés "rhinophyrma". Il s'agit d'une complication majeure de la rosacée, en raison du préjudice esthétique qu’elle entraîne. L’épaississement cutané est parfois associé à des papulo-pustules et peut s’étendre au reste du visage.

  • La rosacée oculaire.

    La rosacée touche parfois les yeux. Dans ce cas, les patients présentent des rougeurs des paupières, des conjonctivites et une sécheresse oculaire. Souvent, ils souffrent aussi d'une sensation permanente de grains de sable dans les yeux.

Il est important d'aller consulter un dermatologue dès l'apparition des premiers signes. Une rosacée légère peut rapidement entraîner des complications et toucher les yeux notamment.

Comment camoufler la rosacée grâce au maquillage ?

Un maquillage réussi permettra d'estomper les signes les plus visibles de rosacée. Néanmoins, nous ne conseillons pas aux personnes souffrant de formes graves de rosacée (rosacée papulo-pustuleuse et rosacée hypertrophique) d'appliquer du maquillage sur leur peau. Dans ce cas, il vaut mieux essayer de soulager les symptômes avec des soins ciblés et de laisser la peau "respirer".

Avant tout maquillage, il convient de préparer la peau en la nettoyant avec un soin doux. Vous pouvez pour cela utiliser notre gel nettoyant unifiant. Enrichi en niacinamide, il atténue les rougeurs tout en éliminant les impuretés à la surface de la peau. Après le nettoyage, il est nécessaire de bien hydrater la peau, que la rosacée la rende sèche ou grasse. L'application d'une crème à base d’acide hyaluronique par exemple permet de nourrir et hydrater la peau en profondeur, tout en la protégeant contre les agressions extérieures. N'oubliez pas d'utiliser aussi une protection solaire SPF 50 afin de protéger votre peau et de lutter contre les poussées de rosacée.

Une fois votre peau préparée, vous pouvez passer au maquillage. Commencez par appliquer une base. Celle-ci agit comme une barrière entre votre peau et le maquillage, et protège ainsi l'épiderme d’une irritation supplémentaire. Cela garantit également que votre maquillage reste en place toute la journée. Pour cacher les rougeurs et autres imperfections provoquées par la rosacée, vous pouvez ensuite enchaîner en utilisant un correcteur vert. Cette couleur est complémentaire au rouge et permet de le neutraliser. Pour unifier votre teint, appliquez ensuite un soin teinté liquide à l’aide d’un pinceau ou d'une éponge en silicone. Enfin, vous pouvez utiliser de la poudre de la même teinte que votre fond de teint ou une poudre libre pour matifier votre peau.

Note : la rosacée rend la peau très sensible. Il est donc important de toujours utiliser des applicateurs de maquillage propres et de nettoyer régulièrement ces derniers pour éviter toute irritation.

Sources

  • Thèse de Kelly ZAROUKIAN. Étude des aspects cliniques cellulaires et moléculaires de la rosacée, des traitements dermo-cosmétiques associés ainsi que de l’impact sur la qualité de vie des patients (2017).

  • STEINHOFF M. & al. Recent advances in understanding and managing rosacea. F1000 Research (2018).

  • AL-NIAIMI F. & al. Rosacea and diet: what is new in 2021? Journal of Clinical and Aesthetic Dermatology (2021).

Diagnostic

Découvrez votre
typologie de peau.