Nouveau : soin conçu pour les peaux sujettes à la rosacée

Nouveau : soin conçu pour les peaux sujettes à la rosacée

Sélection
Soins visage
Vieillissement cutané
Soins corps et cheveux
Préoccupations
Diagnostic de peau
Le Carnet
Tous les Sujets
Bienfaits arginine peau

Arginine pour la peau : quels sont les bienfaits ?

Naturellement présente dans le corps humain, l'arginine est un acide aminé doté de diverses vertus thérapeutiques. Surtout utilisée en tant que complément alimentaire, elle peut aussi être incorporée dans des soins cosmétiques pour favoriser la santé cutanée. Découvrez ici en détail les bienfaits de l'arginine pour la peau.

Sommaire
Publié le 2 avril 2024, par Pauline, Chargée de la Communication Scientifique — 7 min de lecture
Thèmes :

Tour d'horizon de l'arginine.

En tant qu'acide aminé, l'arginine est une l'une des unités fondamentales qui composent les constituants protéiques. Au niveau cellulaire, elle intervient dans plusieurs processus biologiques, notamment dans la cicatrisation, l'immunité et la division cellulaire. Par ailleurs, l'arginine est impliquée dans la production de monoxyde d'azote NO, un composé ayant un rôle de stabilisation de la pression artérielle grâce à son effet vasodilatateur. Toutefois, bien que le monoxyde d'azote joue un rôle primordial pour maintenir les activités de l'organisme, une quantité trop importante peut être néfaste pour la santé cardiaque. C'est la raison pour laquelle la supplémentation en arginine est déconseillée aux personnes ayant eu une crise cardiaque.

Cet acide aminé a été isolé pour la première fois en 1886 à partir d'une plante, le lupin jaune, par le chimiste allemand Ernst SCHULZE et son assistant Ernst STEIGER. L'arginine se présente sous la forme de poudre blanche et peut être utilisée pour formuler des soins cosmétiques, à destination de la peau et des cheveux. Il s'agit d'ailleurs d'un des acides aminés les plus utilisés dans le domaine de la cosmétique.

Quelles sont les vertus de l'arginine pour la peau ?

  • L'arginine pour prévenir le relâchement cutané ?

    L'arginine, ou la L-arginine, est régulièrement intégrée dans des produits visant à prévenir le vieillissement cutané car elle pourrait avoir un effet sur la souplesse et la fermeté de la peau. Une étude menée sur des rats a récemment montré que l'application topique d'une solution de glycérol renfermant 5, 10 ou 15% d'arginine pendant quinze jours a permis d'augmenter l'élasticité de leur peau. La différence la plus significative a été mise en évidence suite à l'application de la solution à 15% d'arginine. De plus, chez certaines souris, une augmentation du nombre de fibres de collagène et d'élastine a été observée.

    Le mécanisme à l'œuvre est encore flou et peu compris. En effet, il a été montré que l'arginine provoque une augmentation de l'activité de l'oxyde nitrique synthase, une enzyme induisant la production d'oxyde nitrique NO. Or, cette molécule stimule l'expression et l'activation des MMP-1 et des MMP-2 dans les fibroblastes, des métalloprotéases matricielles à l'origine de la dégradation des composés de la matrice extracellulaire. Ce mécanisme contredit ainsi le résultat de l'étude citée précédemment. Les auteurs concluent en faisant l'hypothèse qu'une faible dose d'arginine permet d'agir sur les fibroblastes et de stimuler la synthèse de collagène et d'élastine par un mécanisme post-traductionnel, sans toutefois préciser lequel.

    Conclusion : Il apparaît ainsi difficile de se prononcer quant à l'effet de l'arginine sur le vieillissement cutané.

  • L'arginine pour protéger la peau du stress oxydatif ?

    Formés suite à une exposition prolongée à la pollution, au tabac mais surtout aux rayons UV, les radicaux libres sont des espèces nocives qui peuvent oxyder les lipides, les protéines et l’ADN dans les cellules. Ils entraînent ainsi des mutations génétiques et, au niveau de la peau, ils peuvent être sources de mélanomes et de carcinomes. Les molécules antioxydantes permettent de neutraliser les effets des radicaux libres et ont un effet protecteur pour la peau et l'organisme.

    ll a été montré que l'arginine avait un certain pouvoir antioxydant. Une étude menée pendant 14 jours sur des rats a mis en évidence une augmentation de la teneur en glutathion, une molécule endogène antioxydante, après administration quotidienne de 50 mg/100g de poids corporel. La voie de synthèse Nrf2, jouant un rôle de protection essentiel contre le stress oxydatif, a également été régulée à la hausse. Ces résultats suggèrent que la disponibilité en arginine est un facteur critique pour supprimer le stress oxydatif et stimuler la réponse antioxydante.

    Remarque : Les études menées sur l'activité antioxydante de l'arginine ont été faites en prise orale. Davantage de recherches seraient nécessaires pour pouvoir conclure que l'utilisation de cet acide aminé en application topique a aussi des effets antioxydants.

  • L'arginine pour accélérer la cicatrisation de la peau.

    Le processus de cicatrisation des plaies fait intervenir de nombreux facteurs tels que les plaquettes, les cellules inflammatoires et les cellules épithéliales. Tous ont un point commun : ils sont capables de produire du NO, soit de manière constitutive, soit en réponse à des cytokines inflammatoires. Celui-ci joue un rôle important dans la cicatrisation, depuis la phase inflammatoire jusqu'au remodelage de la peau et a des effets cytostatiques, chimiotactiques et vasodilatateurs. Il a également été montré que le NO régule la prolifération et la différenciation de plusieurs types de cellules et module l'angiogenèse, le processus de formation de vaisseaux sanguins. En participant à la production de NO, l'arginine pourrait contribuer à la bonne cicatrisation de la peau.

    À noter : Il convient de rester prudent quant à l'effet cicatrisant de l'arginine car, à ce jour, celui-ci n'a pas été mis en évidence lors d'essais cliniques.

Sources

  • GAD M. Z. Anti-aging effects of l-arginine. Journal of Advanced Research (2010).

  • MESHRAM A. & SRIVASTAVA N. Diverse potential and pharmacological studies of arginine. Journal of proteins and proteomics (2015).

  • FATIMA BORIN M. & al. The in vivo effect of L-arginine on skin elasticity in mice. Brazilian Journal of Pharmaceutical Sciences (2017).

Diagnostic

Découvrez votre
typologie de peau.

Aller plus loin: