Le Carnet
Tous les Sujets
Effets Ashitaba sur verrues et cors aux pieds.

Verrues et cors aux pieds : quels sont les effets de l'extrait d'Ashitaba ?

Connue pour accroître la longévité, l'Ashitaba, originaire du Japon, aiderait également à combattre les cors et les verrues aux pieds. Qu'en est-il vraiment ?

Verrues : comment se forment-ils ?

Les verrues plantaires sont une infection fréquente, bénigne et contagieuse. Elles se manifestent par une excroissance de peau qui apparaît généralement sous la plante des pieds. Ce type de lésion cutanée est d’apparence rugueuse, de forme arrondie et de couleur blanchâtre. Il ne mesure que quelques millimètres de diamètre.

La myrmécie est la plus fréquente. Il s'agit de verrues plantaires qui se développent de manière solitaire et qui sont souvent profondes et douloureuses. Elles sont entourées d'un épais anneau d'hyperkératose, comportent des points noirs au centre et peuvent saigner. En revanche, les verrues en mosaïque sont peu profondes et indolores. Il s'agit de plaques formées par la coalescence de plusieurs verrues rapprochées. Elles atteignent uniquement les couches superficielles de l’épiderme.

Concernant leur origine, les verrues sont causées par les virus papillomavirus humain de type 1 ou 2 (PVH). La contagion s’effectue :

  • Par contact direct entre votre peau et celle d’un individu infecté ;

  • Par contact indirect au moyen d’objets contaminés, comme des chaussures ou des chaussettes appartenant à une personne présentant des verrues plantaires ;

  • Par auto-contagion. Si vous ne vous lavez pas les mains après avoir touché une verrue, vous pouvez propager le virus du papillome humain à d’autres zones de votre corps.

Sachez que ce microorganisme se plaît dans les endroits humides et chauds comme les douches communes, les piscines ou les vestiaires publics.

Pourquoi les cors apparaissent-ils sur les pieds ?

Les cors se caractérisent par des bosses dures localisées sur la plante des pieds ou une excroissance de peau molle entre les orteils (oeil de perdrix). Ils apparaissent aux endroits exposés aux frottements répétés ou à une pression excessive. Ces agressions poussent les cellules cutanées (kératinocytes) à produire davantage de kératine pour protéger la peau, ce qui entraîne son épaississement.

D’abord, les peaux mortes s’accumulent sous forme de cône. Ce dernier s’enfonce ensuite dans les tissus cutanés profonds, exerçant une pression sur les terminaisons nerveuses. Cela provoque parfois une sensation d’inconfort, voire de douleur.

Certains facteurs favorisent aussi la survenue de cors, à savoir :

  • Port prolongé de chaussures pointues ou munis de talons hauts ;

  • Marcher fréquemment pieds nus ;

  • Ne pas porter de chaussettes ;

  • Adopter une position debout de manière prolongée ;

  • Faire des exercices intenses ou répétés.

Enfin, le vieillissement constitue un facteur de risque. Comme l’épiderme devient fin avec l’âge, des cors se forment sous les pieds.

L’extrait d’Ashitaba : quels effets sur les verrues et les cors aux pieds ?

L’Ashitaba est cultivé au Japon depuis des millénaires en tant que plante médicinale. Ce végétal est également appelé "feuille de demain", car le feuillage récolté est rapidement remplacé par de nouveaux bourgeons. La sève extraite de ses tiges est riche en chalcones.

Des études ont suggéré que ce principe actif pourrait inhiber la prolifération microbienne. En effet, un extrait de racine d'Ashitaba a permis d'inhiber la croissance de Staphylococcus aureus, une bactérie à Gram positif responsable d'infections cutanées. Une analyse a permis d'identifier que deux chalcones possédaient de telles propriétés : le xanthoangelol et la 4-hydroxyderricine. L'extrait d'Ashitaba permettrait ainsi de combattre les infections comme les verrues aux pieds.

Par ailleurs, certaines chalcones contenues dans la sève extraite des tiges de l'Ashitaba lui confèrent propriétés anti-inflammatoires. Des études ont testé l'activité inhibitrice de plusieurs composés contre la protéine tyrosine phosphatase 1B (PTP1B), une protéine pouvant intervenir lors d'un processus inflammatoire et qui est activé par des facteurs inflammatoires, tels que le TNF-α. Parmi ces composés, six chalcones, le xanthoangelol K, le xanthoangelol, le xanthoangelol F, la 4-hydroxyderricine, le xanthoangelol D, le xanthoangelol E, le méthoxsalène et une coumarine, ont montré un fort effet inhibiteur sur le PTP1B. L'extrait d'Ashitaba permettrait ainsi de calmer les éventuelles inflammations causées par des lésions, comme des verrues ou les cors et apaiser la peau.

Cependant, la littérature scientifique reste muette sur l'effet de l'extrait d'Ashitaba sur les verrues ou les cors. Nous vous conseillons donc d'utiliser cet extrait végétal en complément d'un traitement spécialisé contre les verrues et les cors.

Sources

  • LI J. & al. PTP1B inhibitors from stems of Angelica keiskei (Ashitaba). Bioorganic & Medicinal Chemistry Letters (2015).

  • CAESAR L. K. & al. A review of the medicinal uses and pharmacology of Ashitaba. Planta Medica (2016).

  • CAESAR L. K. & al. An integrated approach for assessing antimicrobial constituents from Angelica keiskei Koidzumi. Planta Medica (2016).

Diagnostic

Découvrez votre
typologie de peau.