NOUVEAU : Le sérum mascara

NOUVEAU : Le sérum mascara

Sélection
Soins visage
Soins corps & cheveux
Par préoccupation
Diagnostic de peau
Aide et Contact
Sérum alpha arbutine et extrait de citron

Existe t-il des dangers à l'utilisation de l'acide arbutine ?

L'acide arbutine, également connu sous le nom d'alpha arbutine, est un actif de plus en plus présent dans des soins cosmétiques en raison de ses vertus éclaircissantes. Il permet d'atténuer l'apparence des taches pigmentaires en tout genre comme les marques d'acné, les taches solaires ou encore les masques de grossesse. Effets secondaires, contre-indications, dangers potentiels... Typology vous renseigne sur les précautions à prendre pour intégrer au mieux cette molécule à votre routine beauté.

Publié le 28 juin 2022, par La rédaction — 4 min de lecture

Qu'est-ce-que l'acide arbutine ?

Il s’agit d’un dérivé naturel de l’hydroquinone, composant fréquemment utilisé en dermatologie pour blanchir la peau. L'acide arbutine présente une meilleure tolérance cutanée que la molécule d'hydroquinone, cette dernière étant prohibée dans tout produit cosmétique depuis 2001 par le règlement européen en raison de son potentiel cancérigène.

L'acide arbutine est extrait des feuilles préalablement séchées de plantes telles que la myrtille, la canneberge ou la busserole (raisin d'ours). En application topique, cet actif contribue à atténuer l'apparence des taches pigmentaires. Ces dernières sont généralement provoquées par plusieurs facteurs : des expositions répétées au soleil, des cicatrices apparues à la suite d'éruptions cutanées, les fluctuations hormonales ou tout simplement l'âge et le temps qui passe.

L'alpha-arbutine est une molécule qui doit son efficacité à sa grande affinité avec le site actif de la tyrosinase, l'enzyme stimulant la synthèse de mélanine dans la peau. Pour rappel, la mélanine est le pigment responsable de la couleur brune ; lorsque celui-ci est produit en quantité trop importante dans une zone localisée, cela entraîne des taches pigmentaires. Ainsi, l'alpha-arbutine inhibe la surproduction de mélanine et estompe les taches déjà présentes, tout comme les éventuelles marques cutanées laissées par des imperfections.

L'acide arbutine présente-t'il des dangers ?

Les molécules qualifiées de blanchissantes comme l'hydroquinone peuvent être particulièrement agressives et assécher fortement la peau en altérant la couche supérieure de l’épiderme. Décrit comme un décapant biologique, l'hyroquinone est interdit dans tous produits cosmétiques par le règlement européen depuis 2001, en raison de son potentiel cancérigène.

L’alpha-arbutine s'est peu à peu imposé comme une alternative plus douce à l'hydroquinone pour atténuer l'apparence des taches pigmentaires. En effet, au lieu de tuer les cellules responsables de la production de la mélanine, l'alpha arbutine ne fait que freiner leur action. Son utilisation n’affecte pas la viabilité des cellules.

Les effets secondaires de l'acide arbutine.

En application cutanée, à forte concentration, l'acide arbutine peut générer de légères irritations et/ou rougeurs. Selon un rapport publié en 2015, le CSSC (Comité scientifique pour la sécurité des consommateurs) considère que l'utilisation de l'alpha arbutine dans les produits cosmétiques est sûre pour les consommateurs à une concentration allant jusqu'à 2 % dans les crèmes pour le visage et jusqu'à 0,5 % dans les laits corporels.

Ainsi, avant d'utiliser un soin à l'acide arbutine, il est préférable de vérifier à quelle pourcentage cette molécule est introduite dans le produit en question. Nous vous conseillons également de réaliser un test de tolérance cutanée. Appliquez une petite quantité du produit en question au creux du bras ou au niveau du poignet et attendez quelques minutes. Si vous n'observez pas de réactions cutanées, vous pouvez appliquer votre produit sur le visage.

L’acide arbutine peut être associé à d’autres actifs éclaircissants, tels que l’acide kojique, le glutathion et les hydroxydes. Aucune mauvaise association n’a actuellement été reportée.

Sources :

  • Rapport du CSSC sur l'alpha-arbutine (22 juillet 2015).

  • KAULPIBOON J. & al. Optimization of amylomaltase for the synthesis of α-arbutin derivatives as tyrosinase inhibitors. Carbohydrate Research (2020).

Diagnostic

Découvrez votre
typologie de peau.

Aller plus loin: