Découvrez notre sélection de soins pour cibler les signes de l’âge.

Découvrez notre sélection de soins pour cibler les signes de l’âge.

Sélection
Soins visage
Vieillissement cutané
Soins corps et cheveux
Préoccupations
Diagnostic de peau
Le Carnet
Tous les Sujets
Vernis à ongles femmes enceintes.

Quel vernis à ongles choisir pour une femme enceinte ?

Pour préserver leur santé et celle de leur bébé, les femmes enceintes sont soumises à de nombreuses restrictions : alimentaires, sportives, cosmétiques... Le vernis à ongles est l'un des produits souvent déconseillés pendant une grossesse. Qu'en est-il vraiment ?

Sommaire
Publié le 8 février 2024, par Pauline, Chargée de la Communication Scientifique — 6 min de lecture

Vernis à ongles et grossesse : est-ce compatible ?

La grossesse peut être une période frustrante pour la femme qui voit son champ d'activité possibles s'amenuiser au fil des mois. Il en est de même pour les cosmétiques. Certains contiennent des actifs présentant un risque lors d'une grossesse. Les vernis à ongles ne font pas exception et leur utilisation par les femmes enceintes est souvent déconseillée.

En effet, la plupart des vernis à ongles "traditionnels" renferment des substances toxiques par inhalation pour le fœtus. Une fois présentes dans le système sanguin de la mère, elles peuvent facilement atteindre le placenta. Notons que la circulation sanguine entre la mère et l'enfant se met en place dès la quatrième semaine de grossesse.

Parmi les principales substances que l'on retrouve dans les vernis à ongles et qui sont contre-indiquées pour les femmes enceintes, on peut citer le formaldéhyde. Il est classé comme "cancérogène possible pour l'Homme" en Europe et est considéré comme un potentiel perturbateur endocrinien. Pour rappel, un perturbateur endocrinien est une substance capable de dérégler le fonctionnement hormonal.

On retrouve aussi fréquemment du toluène dans les vernis à ongles. Ce solvant irritant dégage une odeur pouvant accentuer les nausées des femmes enceintes. De plus, une étude a récemment corrélé une forte exposition au toluène pendant une grossesse et la naissance d'un bébé atteint d'hydranencéphalie, une anomalie sévère du cerveau. Si les chercheurs eux-mêmes ne sont pas tout à fait sûrs du lien établi entre le toluène et la maladie, il est préférable dans ce genre de situation d'appliquer le principe de précaution.

Enfin, les substances suivantes présentes dans les vernis sont également déconseillées aux femmes enceintes : les phtalates, le formol, les parabènes, le camphre, la benzophénone, le xylène, le styrène et la colophane.

Les vernis naturels, une solution ?

Les vernis naturels constituent une alternative possible pour les femmes enceintes. Ils sont reconnaissables à la mention "3 free", "5 free" ou encore "8 free". Notons que le chiffre précédent le mot "free" précise le nombre d'ingrédients controversés retirés. Il s'agit d'une norme, dont les caractéristiques sont résumées dans le tableau ci-dessous.

VernisIngrédients exclus
3 freeToluène, dibutyl phtalate (DBT), formaldéhyde
4 freeToluène, dibutyl phtalate (DBT), formaldéhyde, camphre
5 freeToluène, dibutyl phtalate (DBT), formaldéhyde, camphre, xylène
6 freeToluène, dibutyl phtalate (DBT), formaldéhyde, camphre, xylène, résine de formaldéhyde
7 freeToluène, dibutyl phtalate (DBT), formaldéhyde, camphre, xylène, résine de formaldéhyde, parabènes
8 freeToluène, dibutyl phtalate (DBT), formaldéhyde, camphre, xylène, résine de formaldéhyde, parabènes, colophane

Les vernis naturels remplacent généralement les solvants par des extraits de plante, comme la pomme de terre, le manioc, le maïs ou la canne à sucre. Certains sont également riches en actifs bénéfiques pour les ongles. En voici quelques exemples : le thé vert réputé pour ses propriétés adoucissantes, le durian connu pour sa capacité à renforcer la kératine, l'avocat ayant une action nourrissante. Quoiqu’il en soit, porter du vernis à ongles pendant les 9 mois de grossesse doit rester occasionnel. Il est également conseillé de bien se rincer les mains après la pose pour éliminer d’éventuels résidus toxiques.

Concernant le dissolvant, l’idéal est de choisir une version sans acétone. Cette substance étant volatile, inhaler ses vapeurs lors de son application sur les ongles est inévitable, même dans une pièce aérée. Or, ces émanations sont néfastes pour le système nerveux de la femme enceinte et celui du bébé. En outre, l’acétone s’avère irritante pour les voies respiratoires. Prenez également garde à l'acétate d'éthyle, souvent utilisé pour le remplacer. Il tend aussi à irriter les voies respiratoires et peut accentuer les nausées.

Sources

  • FANUCCHI M. & al. Formaldehyde exposure during pregnancy. The American Journal of Maternal Child Nursing (2015).

  • AKYOL S. & al. Hydranencephaly in a newborn due to occupational toluene exposure during pregnancy: a case report. Acute and Critical Care (2022).

Diagnostic

Découvrez votre
typologie de peau.

Aller plus loin: