Le Carnet
Tous les Sujets
Allergie des haptènes et eczéma.

Quel est le rôle de l’allergie des haptènes présents dans les cosmétiques sur l’eczéma ?

L’eczéma est une affection inflammatoire de la peau. Il en existe deux formes courantes, à savoir l’eczéma atopique et l’eczéma de contact. Ce dernier survient suite au contact de la peau avec une substance qu’elle ne supporte pas. Il s'agit d'une molécule appelée haptène. Mais qu'est-ce qu'un haptène et comment ces composés sont-ils impliqués dans l'eczéma ?

Sommaire
Publié le 8 février 2024, par Pauline, Chargée de la Communication Scientifique — 6 min de lecture
Thèmes :

Qu'est-ce qu'un haptène ?

Un haptène est une substance chimique de faible masse moléculaire pouvant être considérée comme un antigène partiel. En effet, un haptène seul n'entraîne pas la formation d'anticorps par l'organisme mais la provoque lorsqu'il se combine à une autre molécule, dite vectrice. Ce porteur est souvent une protéine. Un haptène possède donc la propriété de réactivité, puisqu'il peut s'associer à une autre molécule, mais pas celle d'immunogénicité, car il est incapable d'induire une réaction allergique s'il est seul. Les haptènes sont généralement classés selon leur pouvoir sensibilisant.

  • Les haptènes forts.

    Les haptènes forts sont des substances chimiques sensibilisant plus de 90% des personnes après un simple contact. Ils sont généralement absents de l’environnement quotidien, c’est par exemple le cas du 2,4-dinitrochlorobenzène (DNCB). Ils sont souvent utilisés dans les modèles expérimentaux afin d’approfondir l’étude physiopathologique de l'eczéma. Le pouvoir de sensibilisation des haptènes forts est proportionnel à leur pouvoir pro-inflammatoire. La tolérance immunitaire aux haptènes forts n’existe pas et l’eczéma se développe dès leur premier contact avec la peau.

  • Les haptènes modérés.

    Les haptènes modérés sont assez fréquemment retrouvés dans l'environnement quotidien. Ils induisent une sensibilisation chez 1 à 20% des personnes lorsqu'ils entrent en contact avec la peau. On peut par exemple citer le nickel, présent dans certains bijoux.

  • Les haptènes faibles.

    Les haptènes faibles sont des milliers de molécules allergisantes retrouvées dans l’environnement quotidien. Il s’agit notamment des colorants, des conservateurs et des parfums présents dans les soins cosmétiques ou médicaux. On retrouve également des haptènes faibles dans certains produits chimiques utilisés en industrie, tels que les solvants, les adhésifs et les peintures. Ils sont faiblement pro-inflammatoires et provoquent une sensibilisation chez moins de 1% des personnes.

Quel est le lien entre l'eczéma et les haptènes ?

L’eczéma de contact se caractérise par des plaques rouges et gonflées, accompagnées de fortes démangeaisons. Celui-ci se déclare après le contact répété de la peau avec une substance qu'elle ne tolère pas, un haptène. Étant hydrophobe et de faible masse moléculaire, les haptènes ont une bonne capacité de pénétration transcutanée. Les peaux altérées chroniquement par des irritations ou ayant un déficit génétique de la barrière cutanée (atopie) favorisent la pénétration des haptènes et donc l’apparition d’eczéma de contact. Il est d'ailleurs possible d'avoir un eczéma de contact sur un eczéma atopique.

D'un point de vue biologique, une fois mis en contact avec la peau, l'haptène se fixe à certaines protéines épidermiques. Il acquiert alors la propriété d'immunogénicité et devient un antigène. Ce complexe haptène-porteur est reconnu par les lymphocytes B, des cellules présentatrices d'antigène (CPA) appartenant au système immunitaire. L'antigène est ensuite endocyté, c'est-à-dire incorporé dans les CPA, avant d'être fragmenté. L'un de ces fragments, appelé peptide antigénique, est fixé par des molécules intracytoplasmiques telles que les MHC, les complexes majeurs d'histocompatibilité. Ces MHC jouent un rôle primordial dans la reconnaissance du soi et sont situées à la surface des CPA. Enfin, l'antigène porté par le MHC est reconnu par les récepteurs des lymphocytes T (TCR) Helper CD4+ de type Th1 et Th2, qui, ainsi activés, libèrent des cytokines, provoquant alors une inflammation. Les lymphocytes T activés migrent ensuite vers les ganglions lymphatiques où ils se multiplient pour former une population de lymphocytes T sensibilisés.

Selon le pouvoir sensibilisant de l'haptène, la réaction inflammatoire ne se fait pas forcément immédiatement après le premier contact avec la peau. Cela peut prendre plusieurs heures, voire une seconde exposition. En effet, lors d'une réexposition à l'haptène, les lymphocytes T sensibilisés réagissent de manière accrue et la libération des cytokines et autres médiateurs de l'inflammation est plus importante que précédemment. C'est pourquoi l'éviction de la substance responsable est nécessaire pour éviter les récidives en cas d'eczéma de contact. Pour l'identifier, nous vous recommandons de vous tourner vers un dermatologue ou un allergologue qui, à l'aide d'une série de patch-tests, pourra déterminer à quel élément vous êtes sensible.

Sources

  • GIORDANO-LABADIE F. Eczéma de contact et dermatite atopique de l’enfant : les haptènes. Revue française d’allergologie (2013).

  • SAURAT J. H., LACHAPELLE J. M., LIPSKER D., THOMAS L. et BORRADORI L. Dermatologie et infections sexuellement transmissibles. Elsevier Masson (2017).

Diagnostic

Découvrez votre
typologie de peau.