3 soins pour un hâle lumineux, sur-mesure, sans UV

3 soins pour un hâle lumineux, sur-mesure, sans UV

Sélection
Soins visage
Vieillissement cutané
Soins corps et cheveux
Préoccupations
Diagnostic de peau
Le Carnet
Tous les Sujets
Perte de cheveux : le microbiote du cuir chevelu en cause ?

Perte de cheveux : le microbiote du cuir chevelu en cause ?

La perte de cheveux est un phénomène qui fait l’objet d’inquiétude aussi bien auprès des hommes que des femmes. Pour trouver un traitement adapté permettant d’y remédier, il faut déterminer la cause. Le microbiote du cuir chevelu pourrait en être responsable. Faisons le point dans cet article.

Sommaire
Publié le 31 janvier 2024, par Manon, Rédactrice Scientifique — 6 min de lecture

Le microbiote du cuir chevelu, qu’est-ce que c’est ?

Notre peau héberge de nombreuses bactéries et virus qui vivent en surface et dans les couches superficielles de l'épiderme, constituant un écosystème complexe. Le cuir chevelu est catégorisé parmi les peaux épaisses puisqu’il présente une épaisseur moyenne de 8 mm, contre 0,5 mm pour les paupières. Il est riche en glandes sébacées qui produisent du sébum libéré via les conduits folliculaires. Contrairement aux autres parties cutanées du corps, il est donc constamment humide car il profite d’une sécrétion accrue de sébum.

Comme sur toute la surface de la peau, le cuir chevelu abrite de nombreux micro-organismes qui forment le microbiote. Cette population qui colonise cette surface cutanée se compose de bactéries, de virus ou de levures. Parmi les bactéries, vous trouverez, entre autres, le Cutibacterium acnes, Propionibacterium acnes ou le Staphylococcus epidermidis. On y retrouve également des levures telles que Malassezia globosa ou le Malassezia restricta. Les levures Malassezia ne produisent pas eux-mêmes des lipides et peuvent bénéficier des lipides du sébum. D’autres êtres vivants agissants pour synthétiser les nutriments y sont aussi présents pour favoriser la croissance des brins de cheveux.

Pour une bonne santé, tout cet ensemble composant le microbiote collabore pour maintenir l’équilibre des fonctions vitales du cuir chevelu. Il agit tel un système de protection contre les allergènes, les radicaux libres, les polluants et les autres facteurs d’agression extérieure. Il apaise également les démangeaisons et les rougeurs qui se manifestent à la surface de la peau.

Le microbiote du cuir chevelu favorise-t-il la perte de cheveux ?

Le microbiote du cuir chevelu habrite de nombreuses bactéries notamment Propionibacterium acnes et Cutibacterium acnes qui se sont révélés pouvoir jouer un rôle dans la chute de cheveux.

Qu'en est-il de Propionibacterium acnes ?

En effet, en 2012 une étude a été réalisée sur 4 patients atteints d'alopécie diffuse. Après un traitement antibiotique ciblant Propionibacterium acnes, l'alopécie avait disparu. Propionibacterium acnes, est un bacille Gram positif aérotolérant et anaérobie qui produit de l'acide propionique comme sous-produit métabolique. Il est omniprésent dans les glandes sébacées des êtres humains et tire son énergie des acides gras présents dans le sébum.

Propionibacterium acnes synthétise de nombreuses enzymes qui dégradent la matrice extracellulaire (hyaluronate lyase) et l'enveloppe cornée, (endoglycocéramidases, sialidase). Il synthétise aussi des enzymes qui dégradent des protéines de choc thermique qui activent le système immunitaire inné (GroEL, DnaK), et d'autres enzymes impliquées dans le métabolisme de porphyrines. Les porphyrines sont activées par la lumière ultraviolette pour produire des espèces réactives de l'oxygène, qui peuvent contribuer à l'inflammation folliculaire via la cascade du complément. Ces porphyrines sont généralement associées à des cas d'alopécie androgénétique et interviendraient dans le processus de chute de cheveux bien que son mode d'action soit encore méconnu. Cette étude suggère que la bactérie Propionibacterium acnes est directement impliquée dans la pathogenèse de cette affection grâce à l'amélioration de l'alopécie observée lors du traitement avec des antibiotiques contre Propionibacterium acnes.

Et pour Cutibacterium acnes ?

Dans le cas d'une alopécie androgénétique, la bactérie Cutibacterium acnes s'est révélée être présente en plus grande quantité par rapport à des patients non atteints de cette pathologie. Cutibacterium acnes est capable de synthétiser de nombreuses enzymes impliquées dans le métabolisme des porphyrines qui, une fois activées, peuvent contribuer à l'oxydation et à une inflammation folliculaire. La même conclusion que la précédente étude a été faite en supposant que les porphyrines intervenaient dans le processus de chute de cheveux sans pour autant en connaître son mode d'action.

Que retenir ?

Sur la base des résultats précédents, un lien avec un cuir chevelu colonisé par une ou plusieurs bactéries présentes en plus grandes quantité que la normale induit un déséquilibre du microbiote du cuir chevelu. Cela va conduire à une cascade de réactions à l'origine d'une perte de cheveux mais des analyses plus approfondies sont nécessaires pour comprendre le déroulement de ces réactions.

Sources

WANG E. & al. Is Propionibacterium Acnes Associated with Hair Casts and Alopecia? International Journal of Trichology (2012).

FILAIRE E. & al. Androgenetic Alopecia: Microbiota Landscape and Role of Lindera strychnifolia Roots Extract as a Natural Solution for Hair Loss. International Journal of Cosmetic Science (2020).

Diagnostic

Découvrez votre
typologie de peau.

Aller plus loin: