3 soins pour un hâle lumineux, sur-mesure, sans UV

3 soins pour un hâle lumineux, sur-mesure, sans UV

Sélection
Soins visage
Vieillissement cutané
Soins corps et cheveux
Préoccupations
Diagnostic de peau
Le Carnet
Tous les Sujets
métronidazole rosacée

Le métronidazole, un traitement local dans le cas d’une rosacée papulo-pustuleuse.

La rosacée est connue pour être bénigne. Cependant, elle peut s’aggraver dans une forme favorisant l’apparition de papules et de pustules. Ce stade de la rosacée papulo-pustuleuse est souvent pris en charge avec du métronidazole en application topique. Découvrons tout ce qu'il faut savoir sur le métronidazole.

Quels sont les bénéfices à utiliser le métronidazole ?

Le métronidazole est un antibiotique de la famille des imidazolés, souvent prescrit pour apaiser les cas de rosacée papulo-pustuleuse. Il permet de réduire les inflammations cutanées comme les papules et pustules, et les rougeurs liées à la rosacée. Le métronidazole peut également avoir un effet bénéfique en réduisant la présence de certaines bactéries présentes sur la peau, ce qui pourrait contribuer à l'amélioration des symptômes, bien que l'implication des bactéries dans la rosacée n'ait pas été prouvée.

Enfin, le métronidazole pourrait permettre d'améliorer la qualité de vie des patients atteints de rosacée. En effet, cette maladie affecte l'apparence des personnes, et par la même occasion leur confiance en soi. Atténuer les symptômes physiques peut alors réduire l'impact psychologique de la rosacée comme le stress et l'anxiété.

Comment agit le métronidazole en cas de rosacée papulo-pustuleuse ?

À ce jour, on ignore les mécanismes précis par lesquels le médicament agit contre la rosacée. Cependant, il a été supposé que le métronidazole réduirait les lésions tissulaires en inhibant les médiateurs inflammatoires responsables, comme les espèces réactives de l'oxygène (EROs) par exemple. Il présente également une activité anti-bacterienne, possiblement par l'inhibition de la synthèse de l'ADN bactérien, empêchant ainsi la réplication des bactéries qui peuvent aggraver les symptômes de la rosacée.

À quelle posologie utiliser le métronidazole ?

Sous forme de gel ou de crème, le métronidazole s’applique localement sur les zones affectées par la rosacée papulo-pustuleuse. Sa posologie va dépendre du dosage du métronidazole contenu dans le soin. En général, c'est le métronidazole 0,75% qui est prescrit en cas de rosacée.

Il est conseillé d'appliquer cet antibiotique deux fois par jour, matin et soir, pendant trois à quatre mois. Il est ensuite possible de poursuivre à faible dose pour réduire les risques de rechute. Appliquez en massant doucement une couche mince sur les zones affectées après les avoir préalablement nettoyées. Son utilisation ne doit pas être arrêtée avant la durée de traitement prescrite, sauf par avis du médecin.

Quels sont les éventuels effets secondaires ?

En application topique, le métronidazole peut provoquer des réactions cutanées. Il peut s’agir de sensations de brûlure sur les zones concernées, d'irritations cutanées et de démangeaisons. Ces réactions peuvent être liées à des allergies au médicament.

Si vous constatez un ou plusieurs de ces effets indésirables, abstenez-vous d'employer le médicament et consultez votre médecin.

Quelles sont les précautions d'emploi à prendre ?

Lors de l'application du métronidazole, évitez le contact avec les yeux et la bouche. En cas de contact accidentel avec les yeux, rincez abondamment. Après utilisation, il est nécessaire de se laver les mains pour éviter de toucher accidentellement ces zones sensibles. L’application doit être douce et non-agressive, au risque de voir les symptômes de la rosacée empirer. Il est également important de ne pas exposer les régions traitées au soleil ou aux rayons ultraviolets. Enfin, conservez le médicament à temperature ambiante.

Y a-t-il des contre-indications pour l’utilisation du métronidazole ?

Le métronidazole ne doit pas être utilisé en cas d'allergie aux imidazolés ou autres composants du médicament. Bien que l'effet de ce médicament pendant la grossesse ou l'allaitement, ou sur les enfants soit mal connu, il est conseillé d'en parler avec votre médecin avant de l'utiliser dans votre cas.

Les risques d'interactions médicamenteuses avec le métronidazole est bas, voir nul, en raison de son risque faible de passage dans le sang. Toutefois, il serait judicieux par précaution d'informer votre médecin si vous prenez un anticoagulant oral.

Sources

  • MCCLELLAN K. J. & al. Topical metronidazole. American Journal of Clinical Dermatology (2000).

  • Gamme de médicaments ROZEX. VIDAL (2017).

Diagnostic

Découvrez votre
typologie de peau.

En savoir plus

Aller plus loin: