3 soins pour un hâle lumineux, sur-mesure, sans UV

3 soins pour un hâle lumineux, sur-mesure, sans UV

Sélection
Soins visage
Vieillissement cutané
Soins corps et cheveux
Préoccupations
Diagnostic de peau
Le Carnet
Tous les Sujets
rosacée brimonidine

Le brimonidine, un traitement vasoconstricteur contre la rosacée.

La rosacée est une maladie bénigne de la peau, mais qui nuit à la qualité de la vie, notamment à cause de ses symptômes. Elle se caractérise notamment par des rougeurs, et des vaisseaux dilatés et visibles. Pour les atténuer, le brimonidine est annoncé comme un traitement vasoconstricteur. Retrouvez ce qu'il faut savoir sur le brimonidine dans le traitement de la rosacée.

Thèmes :

Quels sont les bienfaits du brimonidine en cas de rosacée ?

Le brimonidine est une substance indiqué dans le traitement symptomatique des rougeurs du visage associées à la rosacée chez l'adulte. Il permet de réduire l'apparence des rougeurs et des micro-capillaires visibles sous la peau (télangiectasies).

Un autre avantage à utiliser le brimonidine serait l’amélioration de la qualité de vie. Les symptômes de la rosacée favorisent le stress et les complexes chez les personnes atteintes, en raison des modifications d'apparence provoquées par les symptômes de la maladie. En atténuant ces symptômes, le brimonidine aide les individus à mieux se sentir dans leur peau et à réduire l'anxiété liée à la rosacée.

Comment agit le brimonidine contre la rosacée ?

Le brimonidine est un agoniste hautement sélectif des récepteurs α2-adrénergiques post-synaptiques. En se fixant à ces récepteurs au niveau des cellules des vaisseaux sanguins, le brimonidine va exercer une action de vasoconstriction sur les vaisseaux sanguins sous-cutanés humains. Résultat, le flux sanguin vers le visage est réduit, ce qui va contribuer à l’atténuation des rougeurs et des capillaires sanguins apparents.

Le brimonidine est métabolisé par le foie et la principale voie d'élimination du brimonidine et de ses métabolites est l'excrétion urinaire.

Brimonidine : quelle posologie respecter ?

Le brimonidine se présente généralement sous la forme d'un gel à application topique. La posologie à respecter avec le brimonidine dépend du soin utilisé. Toutefois, pour un adulte de plus de 18 ans, la dose recommandée est d'environ 1 gramme de gel (l'équivalent d'un petit pois) à appliquer une fois par jour en couche mince sur les différentes zones du visage (front, menton, nez et joues).

Il est important de ne pas dépasser la dose et la fréquence d'application recommandées.

Quels sont les effets secondaires du brimonidine ?

Les effets secondaires énumérés ci-après ne sont pas ressentis par toutes les personnes qui prennent ce médicament. Cependant, il convient d’arrêter les applications dès que l’un de ces effets secondaires apparaît et de consulter votre médecin.

  • Réactions locales fréquentes : bouffées congestives, rougeur cutanée, démangeaisons, sensation de brûlure ;

  • Réactions locales peu fréquentes : irritation cutanée, aggravation de la rosacée, sensation de chaleur ou de gène cutanée, peau sèche, acné, urticaire, gonflement du visage ;

  • Autres réactions : maux de tête (possiblement liés à la nature hautement lipophile de la brimonidine, qui facilite son passage à travers la barrière hémato-encéphalique, augmentant ainsi la probabilité d'effets secondaires sur le système nerveux central), fourmillements, gonflement des paupières, nez bouché, bouche sèche, sensation de pieds et de mains froids, réaction allergique (œdème de Quincke).

Des réactions allergiques peuvent également survenir. Au moindre doute, consultez votre médecin ou pharmacien pour plus de renseignements.

Quelles sont les précautions d'utilisation du brimonidine ?

Le soin contenant du brimonidine doit être utilisé exclusivement sur le visage, uniquement sur les zones atteintes. Veillez à ne pas l’appliquer sur des plaies ouvertes pour éviter des complications, ni sur une peau irritée. Pensez à vous laver les mains après application et attendez que le gel soit sec sur votre visage avant d'utiliser d'autres produits.

Lors de l’application, prenez soin de ne pas toucher les yeux. Évitez également les zones sensibles comme les paupières, la bouche et la muqueuse nasale. En cas de contact, rincez abondamment à l'eau.

Existe-t-il des contre-indications avec le brimonidine ?

L’utilisation d’un soin contenant du brimonidine est à éviter chez les femmes enceintes et allaitantes, car l’effet de cette substance dans ces situations est encore méconnu. Toutefois, consultez un médecin pour connaître les risques liés à l'utilisation du brimonidine dans votre cas. En raison du manque de données sur la sécurité de la brimonidine chez les enfants, ce médicament ne doit pas être utilisé chez les enfants de moins de deux ans.

Son utilisation doit être évitée chez les personnes prenant certains antidépresseurs, particulièrement les médicaments de la famille des IMAO (Inhibiteurs de la MonoAmine Oxydase). En effet, les IMAO peuvent interférer avec le métabolisme de la brimonidine et accroître l’intensité d’un effet secondaire systémique, comme l’hypotension.

Des précautions sont aussi nécessaires chez les personnes souffrant de maladies cardiovasculaires, de phénomène de Raynaud, d'hypotension orthostatique ou de dépression, parce que les agonistes α2-adrénergiques peuvent diminuer la pression artérielle.

Sources

  • KATZ L.J. & al. Efficacy, safety, and current applications of brimonidine. Expert Opinion on Drug Safety (2008).

  • JOHNSON A. W. & al. The role of topical Brimonidine tartrate gel as a novel therapeutic option for persistent facial erythema associated with rosacea. Dermatology and Therapy (2015).

  • Gamme de médicament MIRVASO. VIDAL (2016).

Diagnostic

Découvrez votre
typologie de peau.

En savoir plus

Aller plus loin: