3 soins pour un hâle lumineux, sur-mesure, sans UV

3 soins pour un hâle lumineux, sur-mesure, sans UV

Sélection
Soins visage
Vieillissement cutané
Soins corps et cheveux
Préoccupations
Diagnostic de peau
Le Carnet
Tous les Sujets
Effet rosacée fertilité.

La rosacée affecte-t-elle la fertilité ?

La rosacée est une maladie cutanée bénigne. Des études ont montré que des problèmes hormonaux pouvaient provoquer l'apparition de la rosacée. Il est donc naturel de se demander si la rosacée a un impact sur la fertilité. Qu'en est-il ? Élements de réponse dans cet article.

Sommaire
Publié le 6 mars 2024, par Kahina, Rédactrice Scientifique — 5 min de lecture
Thèmes :

Des effets démontrés de la rosacée sur la fertilité ?

Il n'existe aujourd'hui aucune preuve directe que la rosacée affecte la fertilité chez les hommes ou les femmes. Bien que des études antérieures ont rapporté que les déséquilibres hormonaux ont été associés à un risque accru de rosacée, l'impact de la rosacée sur les niveaux d'hormones n'a pas été démontré. Cependant, d'autres hypothèses sur un impact indirect peuvent être émises. En effet, la rosacée a été potentiellement associée à la survenue de diverses maladies.

  • Syndrome métabolique. La rosacée a été associée à la présence de syndromes métaboliques, à travers l'impact négatif de l'inflammation systémique de la rosacée sur le profil lipidique. Des recherches ont montré que les femmes impactées par ces syndromes pouvaient être exposées à des risques d'infertilité : un métabolisme lipidique anormal induirait des lésions endothéliales entraînant une pré-éclampsie ou un accouchement prématuré. Les altérations du métabolisme glucidique liées à la résistance à l'insuline et à une grande consommation de glucides peuvent également entraver l'ovulation et avoir des effets délétères sur le développement et l'implantation de l'endomètre.

    Chez les hommes, l'infertilité masculine et les syndromes métaboliques partagent des facteurs de risque (tabagisme, inactivité physique, etc.), entraînant la production d'espèces réactives de l'oxygène (EROs) et l'augmentation du stress oxydatif, ce qui aboutit à un dysfonctionnement endothélial et à une altération de la qualité du sperme.

  • Stress. Associé précedemment à la rosacée à travers l'activation commune du récepteur TRPV-1, le stress entraîne une sécrétion accrue d'hormones. Le taux d'hormone de libération de la corticotrophine (CRH) augmente, la corticotrophine (ACTH) est alors produite en grande quantité, ce qui entraîne un haut taux de glucocorticoïdes en circulation qui, lorsqu'ils dépassent les niveaux essentiels pour promouvoir la fertilité, entravent la reproduction au profit de la survie. Les risques d'infertilité augmentent alors. Le stress affecte également l'axe hypothalamo-hypophyso-gonadique (HPG) en limitant la libération de l'hormone de libération des gonadotrophines (GnRH) et en inhibant la sécrétion de l'hormone lutéinisante (LH) et l'hormone de stimulation folliculaire (FSH), essentielles au bon fonctionnement du système reproducteur féminin et masculin.

  • Pathologies rénales. La rosacée a été liée aux pathologies rénales telles que la maladie rénale chronique (MRC), à travers les voies inflammatoires et le stress oxydatif impliqués dans les deux maladies. La MRC a également été liée à une baisse de la fertilité : le rein est un modulateur important d'hormones sexuelles. Chez les femmes, il y a une perte de la libération pulsatile de GnRH, ce qui entraîne une altération de la cyclicité de la LH et de la FSH, entraînant une baisse du taux d'oestrogène (hypoestrogénémie) et potentiellement une anovulation.

    Chez les hommes, le taux de testostérone est réduit. Il en résulte une élévation chronique des taux sériques de gonadotrophines (FSH et LH). L'altération de la libération cyclique de GnRH et la perte de la nature pulsatile de la libération de LH sont également évidentes. Cette perturbation de l'axe hypothalamo-hypophyso-testiculaire et la réduction de la production de testostérone entraînent une altération de la stimulation des cellules de Sertoli et donc une réduction importante de la spermatogenèse.

    La rosacée pourrait donc hypothétiquement provoquer, par le biais de maladies sous-jacentes, des problèmes de fertilité. Cependant, il faut rappeler que ce ne sont que des effets indirects potentiels, non-automatiques.

Sources

  • DUMANSKI S. M. & al. Fertility and reproductive care in chronic kidney disease. Journal of Nephrology (2019).

  • SUN Y. & al. Influence of metabolic syndrome on female fertility and in vitro fertilization outcomes in PCOS women. American Journal of Obstetrics and Gynecology (2019).

  • LI W. Q. & al. Reproductive and hormonal factors and risk of incident rosacea among US white women. Journal of the American Academy of Dermatology (2021).

  • BALERCIA G. & al. Metabolic syndrome and male fertility: Beyond heart consequences of a complex cardiometabolic endocrinopathy. International Journal of Molecular Sciences (2022).

  • LEWINSKI A. & al. Female infertility as a result of stress-related hormonal changes. Gynecological and Reproductive Endocrinology & Metabolism (2023).

Diagnostic

Découvrez votre
typologie de peau.

En savoir plus

Aller plus loin: