Découvrez le skin cycling

Découvrez le skin cycling

Sélection
Soins visage
Soins corps & cheveux
Par préoccupation
Diagnostic de peau
Aide et Contact
Moyens pour limiter le développement de la couperose sur le visage.

Comment limiter le développement de la couperose sur le visage ?

La couperose se manifeste par des rougeurs cutanées associées à d'autres signes plus spécifiques. Depuis de nombreuses années, les rougeurs au niveau du visage sont rattachées au préjugé alcoolique. Ainsi, la couperose (et la rosacée en général) a une mauvaise réputation et impact psychologiquement les personnes atteintes. Découvrez dans cet article, les moyens de limiter le développement de la couperose sur le visage.

Publié le 28 novembre 2022, par Sandrine, Chargée de la communication scientifique — 6 min de lecture

Un bref rappel sur la rosacée.

La rosacée est une affection inflammatoire chronique de la peau qui touche 2 à 3 % de la population en France. Cette maladie apparaît entre 25 et 30 ans et touche surtout les femmes.

Elle se manifeste par la présence de rougeurs transitoires ou permanentes au niveau du centre du visage (front-yeux-nez-joues-menton). Ces rougeurs s'accompagnent de bouffées de chaleur.

La rosacée est une maladie multifactorielle dans laquelle de nombreux éléments interviennent (dérèglement du système immunitaire concernant la peau, présence excessive d'acariens cutanés et de certaines bactéries etc). Toutefois, les anomalies vasculaires et inflammatoires sont deux éléments essentiels. Elle survient sur un terrain prédisposé, notamment chez les personnes présentant un phototype clair (cheveux clairs, peau claire, yeux clairs). De plus, il existe une prédisposition génétique dans 30 % des cas et des facteurs favorisants.

Il existe plusieurs types de rosacée : vasculaire (couperose), oculaire, papulo-pustuleuse ou hypertrophique.

La couperose, qu'est-ce-que c'est ?

La couperose est la forme la plus fréquente de la rosacée. . Elle se caractérise par des rougeurs temporaires (érythème) ou permanentes (érythrose) associées au développement à la surface de la peau de télangiectasies qui sont des petits vaisseaux sanguins fins, rouges ou violacés et individualisés qui deviennent visibles à l'œil nu. 

Cette forme s'accompagne aussi de sensations de chaleur répétées (bouffées de chaleur) et de poussées de rougeurs (flushs) dans certaines conditions (consommation d'alcool, d'aliments épicés etc).

La peau couperosée peut avoir un aspect sec et rugueux avec des desquamations.

Les moyens pour limiter la couperose.

La couperose peut-être difficile à vivre au quotidien en raison des effets psychologiques majeurs de cette maladie. Heureusement, des solutions existent pour limiter son développement :

  • Consulter un dermatologue :

La première chose à faire est de consulter un dermatologue afin de poser un diagnostic sur votre affection. Si vous souffrez effectivement de rosacée, il est indispensable de mettre en place un traitement car il s'agit d'une maladie.

Dans le cas de la couperose, le dermatologue vous prescrira de la brimonidine en gel à appliquer de façon locale. Ce gel permet de diminuer les rougeurs au niveau du visage mais n'agit en aucun cas sur les télangiectasies.

En parallèle, le médecin peut utiliser des traitements physiques comme le laser (le laser KTP, les lasers à colorant pulsés et le laser Nd Yag). Le laser permet d'atténuer les rougeurs et les télangiectasies visibles de la couperose. Il semblerait que le laser permette de réduire les récidives de la maladie.

  • Éviter les facteurs déclenchants l'apparition des poussées de rougeurs (flushs) : il existe différents facteurs favorisants l'apparition des flushs : l'alimentation (épices, boissons chaudes et alcool, en particulier le vin rouge), le stress, les émotions fortes, les poussées de fièvre, le climat (changement brusque de température, vent, exposition aux rayons UV du soleil), les bains chauds, les saunas, certains médicaments (vasodilatateurs, photosensibilisants, dermocorticoïdes), l'hygiène du visage (eau calcaire, frottements), les cosmétiques irritants (à base d'alcool, de parfum, de tensioactifs irritants, d'actifs irritants, l'exercice physique intense.

Fuyez l'exposition à toute source de chaleur (sauna ou hammam). De plus, les rayons UV du soleil doivent être évités car les personnes ayant de la rosacée réagissent de façon anormale au soleil. Il est donc indispensable d'utiliser une protection solaire large spectre au quotidien.

Protégez également votre peau du froid en l'hydratant avec des soins cosmétiques adaptés à la rosacée.

Fuyez les cosmétiques irritants (à base de savon, de sulfate, d'actifs puissants tels que le rétinol ou l'acide glycolique) et utilisez plutôt des cosmétiques doux, adaptés aux peaux sensibles. Les cosmétiques à base d'actifs cicatrisantsapaisantsanti-inflammatoires et vasoconstricteurs (bêta-glucane, huile de chanvre, acide azélaïque, niacinamide, centella asiatica, allantoïne, bisabolol, macérât de calendula, etc...) sont particulièrement utiles pour atténuer les rougeurs.

Évitez les pratiques physiques trop intenses et optez plutôt pour une pratique douce (yoga, pilates, marches à pied).

Sources

  • NAVARINI A.A. & al, Swiss S1 guideline for the treatment of rosacea (2017)

  • Célia BOURDIER La rosacée : une peau sensible au quotidien (2018)

Diagnostic

Découvrez votre
typologie de peau.

Aller plus loin: