BRONZAGE : La routine pour le prolonger

BRONZAGE : La routine pour le prolonger

Sélection
Soins visage
Soins corps & cheveux
Par préoccupation
Diagnostic de peau
Aide et Contact
Répercussions du bronzage sur la peau.

Bronzage : quelles répercussions sur la peau ?

Les rayons ultraviolets stimulent la production de vitamine D, un élément nécessaire pour la calcification des os. Ils accélèrent aussi la production de mélanine donnant à la peau son teint hâlé. Par contre, il est important de garder à l’esprit que cette pratique peut avoir des répercussions plus ou moins conséquentes sur la peau.

Publié le 25 juillet 2022, par La rédaction — 6 min de lecture

Qu'est-ce-que le bronzage ?

Le bronzage est un processus naturel qui permet à la peau de résister face aux effets néfastes des rayons UV du soleil. Sur le plan biologique, lors d'une exposition, les mélanocytes produisent de la mélanine (pigment à l'origine de la couleur brune) qui migre à la surface de l'épiderme et le colore. Si l'exposition est trop longue et/ou les rayons UVB trop intenses, le bronzage laisse place à un coup de soleil. Il existe également d'autres répercussions sur la peau, à retrouver ci-après.

Les rayons ultraviolets stimulent la production de vitamine D, un élément nécessaire pour la calcification des os. Ils accélèrent aussi la production de mélanine donnant à la peau son teint hâlé. Par contre, il est important de garder à l’esprit que cette pratique peut avoir des répercussions plus ou moins conséquentes sur la peau.

Les rayons UVA, responsables du photo-vieillissement.

Les rayons UV du soleil sont classés en trois catégories selon leurs longueurs d'onde : les UVA (400-315 nm), UVB (315-280 nm) et UVC (280-100 nm). Les UVC sont les plus nocifs mais ils sont heureusement filtrés par la couche d’ozone et n’atteignent pas la surface de la Terre. En revanche, UVA et UVB entrent en contact avec l'épiderme.

Les UVA pénètrent plus loin que les UVB et atteignent le derme, couche profonde de la peau. Ils sont ainsi à l'origine du "photo-vieillissement". Celui-ci est directement lié à un phénomène appelé "stress oxydatif". Les rayons UVA engendrent la formation en excès de radicaux libres, également connus sous le nom d'espèces réactives de l'oxygène. Ces composés particulièrement instables en raison de leur électron célibataire tendent à réagir avec d'autres molécules pour former une paire d'électron, et causent alors des dommages aux cellules, à l'ADN et aux protéines de l'organisme. Le vieillissement est accéléré et les rides apparaissent à la surface de la peau ainsi que parfois, des taches pigmentaires.

Les UV, principal facteur à risque dans le cancer de la peau.

Une exposition prolongée et excessive aux rayons ultraviolets, qu’ils soient naturels ou artificiels, est l'une des principales causes des cancers de la peau. Les risques sont décuplés pour les personnes à la peau claire et ayant des antécédents familiaux.

Le mélanome est une forme invasive de cancer de la peau. Il se forme sur un grain de beauté ou sur une peau saine. Un dépistage précoce améliore les chances de guérison. Dès l'apparition de taches suspectes, consultez un dermatologue sans attendre.

Utiliser une protection solaire adaptée à son phototype pour éviter les répercussions néfastes des rayons UV.

Pour un teint hâlé sans coups de soleil et pour éviter les risques liés aux cancers de la peau, il est important de bien choisir sa protection solaire. Ce choix dépend du phototype de chaque individu. Selon la classification de FITZPATRICK, les peaux sont catégorisées en 6 phototypes définis en fonction de la couleur des cheveux, de la carnation, de la fréquence des coups de soleil et du type de bronzage :

  • Phototypes I et II : SPF 50 :

    Les individus aux cheveux roux avec des taches de rousseur et un teint pâle (phototype I) et ceux avec des cheveux blonds et une peau claire (phototype II) doivent opter pour une protection solaire d’indice 50.

  • Phototypes III et IV : SPF 30 à 50 :

    Les individus châtains à peau claire (phototype III) ou brun/châtain à peau légèrement mate (phototype IV) doivent s'orienter vers un indice de protection solaire de 30 voire 50.

  • Phototypes V et VI : SPF 15 à 30 :

    Pour les peaux métissées de phototype V ou noires de phototype VI, une protection solaire d’indice 15 à 30 suffit pour se protéger.Afin d’éviter cette maladie, il est important de ne pas s’exposer aux rayons de soleil, particulièrement entre 12 et 16h. Si vous ne pouvez pas l’éviter, protégez votre peau efficacement à l’aide d’un écran solaire. Pour choisir le soin adéquat, basez-vous sur votre phototype.

Notre crème solaire visage présente un SPF30. Ce soin protecteur est enrichi en aloe vera, huile de karanja et acide hyaluronique provenant de blé fermenté. Le savant mélange de ces trois composants prévient le photovieillissement tout en conservant l’hydratation de la peau. Bonus : Sa texture légère laisse un fini sans traces blanches, non collant et non brillant. Une application régulière est préconisée en cas d'exposition prolongée (en pleine randonnée, en bord de mer, etc...), environ toutes les 2 heures

Diagnostic

Découvrez votre
typologie de peau.

Aller plus loin: