Nouveau : soin conçu pour les peaux sujettes à la rosacée

Nouveau : soin conçu pour les peaux sujettes à la rosacée

Sélection
Soins visage
Vieillissement cutané
Soins corps et cheveux
Préoccupations
Diagnostic de peau
Le Carnet
Tous les Sujets
Bienfaits papyrus pour la peau

Quels sont les bienfaits du papyrus pour la peau ?

Originaire des bords du Nil, le papyrus est une plante vivace et robuste formée de longues tiges sans feuilles. Depuis l’Égypte ancienne, ce végétal est utilisé dans les soins de la peau sous forme d'extrait cellulaire pour ses propriétés hydratantes. Son nom INCI est "Cyperus Papyrus Leaf Cell Extract".

Qu'est-ce-que le papyrus ?

Il s'agit d'une plante herbacée et monocotylédone semi-aquatique originaire d'Egypte. Appréciant les zones humides et chaudes, le papyrus est une plante qui nécessite beaucoup de lumière pour se développer. Elle est aujourd’hui en voie de disparition dans le Delta du Nil.

Fabriqué à partir de 2 500 avant J.-C., le papyrus constitua le support de l’écrit de la civilisation de l’Egypte ancienne. Symbole royal de la Basse-Egypte et de la vie issue des eaux primordiales, comme en témoignent plusieurs éléments d’architecture et de décoration, cette plante fut également le symbole hathorique du pouvoir (Hathor étant la mère de tous les dieux du panthéon égyptien).

Il existe plusieurs variétés et sous-espèces de papyrus, la Cyperus papyrus L. étant la plus courante et celle employée en cosmétique.

Les bienfaits du papyrus pour la peau.

Dans les soins de la peau, le papyrus est utilisé sous forme d'extrait cellulaire. Celui-ci est obtenu via un processus biotechnologique respectueux de l'environnement qui vise à reproduire et à multiplier les cellules à partir de souches de cellules végétales dans un milieu contrôlé. Ce procédé permet de préserver tous les éléments naturels de la plante. Riches en acides aminés essentiels, en vitamines et minéraux, les cellules natives de papyrus ainsi obtenues ont une grande richesse moléculaire qui leur offre une complémentarité d'action face aux autres extraits végétaux (huiles végétales et huiles essentielles). Les cellules natives de papyrus restaurent l'hydratation de la peau par deux actions complémentaires :

  • Recharger en eau le réservoir cutané en stimulant la régénération cellulaire.

    L'épiderme, couche superficielle de la peau, est composée en majorité de cellules appelées kératinocytes qui se renouvellent continuellement selon un cycle de 28 jours environ. Les kératinocytes se divisent au niveau de la couche basale de l’épiderme, qui est constituée principalement de cellules non différenciées, et migrent à la surface ; ils changent de forme, perdent leur noyau et se chargent en filaments de kératine. Lorsqu'ils atteignent la couche cornée, ils se transforment en cornéocytes, cellules mortes qui forment une membrane solide (grâce à la kératine) imperméable et protectrice. La kératine renferme diverses substances, notamment le NMF (Natural Moisturizing Factor) intracellulaire. Le NMF est composé de substances hygroscopiques qui permettent aux cornéocytes de fixer l’eau : acides aminés libres (40%), acide pyrrolidone carboxylique (12%), lactates (12%), urée, sucres et sels minéraux. En parallèle, au cours de leur processus de kératinisation, les kératinocytes libèrent une fraction de lipides épidermiques qui, associés à la sécrétion des glandes sébacées et de l’eau issue des sécrétions sudorales, forment le film hydrolipidique, une émulsion située au niveau de la couche cornée. En favorisant le renouvellement cellulaire, les cellules natives de papyrus contribuent non seulement à la création de kératine, qui fait office de barrière de la peau mais aussi à la fabrication du NMF et à la création du film hydrolipidique, qui tous deux, retiennent l’eau dans l’épiderme.

  • Renforcer la cohésion cornéocytaire et donc la fonction barrière.

    La perte insensible en eau est liée au chemin que parcourt l’eau de l’intérieur vers la surface de la peau avant de s’évaporer. Ce phénomène repose sur des facteurs externes tels que la température, l'humidité etc... ainsi que des facteurs internes qui sont l'état de la couche cornée, le gradient de l’eau dans les différentes strates épidermiques et l'intégrité du réseau lipidique inter-cornéocytaires. Les cellules natives de papyrus boostent la synthèse de lipides (acides gras libres, cholestérol, céramides, etc.) présents au niveau de la couche cornée, ceux-là mêmes qui contribuent à maintenir la cohésion entre les cornéocytes et donc la fonction barrière de la peau. Ainsi, l'eau a davantage de difficultés à s'évaporer et reste piégée plus longtemps dans les couches de la peau.

Retrouvez les cellules natives de papyrus dans notre assemblage botanique hydratant. Ce sérum de nuit régénère la peau et s'utilise comme substitut à votre crème de nuit habituelle.

Diagnostic

Découvrez votre
typologie de peau.

Aller plus loin: