Le Carnet
Tous les Sujets
Quelle est la différence entre un podologue et un podiatre ?

Quelle est la différence entre un podologue et un podiatre ?

Les termes podologue et podiatre portent souvent à confusion. Si ces deux professionnels traitent des problèmes en relation avec les pieds, leurs procédures d’action et leurs connaissances diffèrent. Le podiologue se charge de la podologie et de la pédicurie, et traite les pathologies épidermiques du pied. Diplômé d’un doctorat en médecine podiatrique, le podiatre s’occupe plutôt des maladies systémiques. Apprenez-en plus dans cet article.

Sommaire
Publié le 16 février 2024, par Manon, Rédactrice Scientifique — 4 min de lecture
Thèmes :

Que savoir sur le podologue ?

Un podologue, également connu sous le nom de pédicure-podologue en France, est un professionnel de la santé spécialisé dans le diagnostic et le traitement des affections liées aux pieds et aux membres inférieurs comme par exemple : les cors, les callosités, les verrues plantaires, les infections fongiques des ongles, les déformations des ongles, etc.

Sa principale mission consiste à dépister et prévenir les maladies à l’origine des pathologies épidermiques et unguéales, et les traiter en conséquence. Les podologues sont également qualifiés pour évaluer la biomécanique des pieds et de la démarche et déceler les troubles dynamiques et statiques. Si un patient présente des problèmes de posture, de marche ou d'équilibre, un podologue peut concevoir et prescrire des orthèses plantaires.

Que fait le podiatre ?

Un podiatre est un professionnel de la santé spécialisé dans la médecine et les soins des pieds, ainsi que des chevilles et des membres inférieurs. Le terme "podiatre" est principalement utilisé en Amérique du Nord, notamment aux États-Unis et au Canada. Considéré comme l’égal du podologue, le podiatre se démarque par sa formation, notamment un doctorat (diplôme de docteur en podiatrie) en médecine podiatrique, d’une durée de 4 ans, et ses prérogatives. En plus des tâches qu’il partage avec le podologue, il s’occupe également du diagnostic des maladies des pieds ainsi que des affections systémiques. Celui-ci procède en outre à des prescriptions de médicaments et des examens radiologiques ou échographiques. L’élimination des verrues et l’opération des ongles incarnés figurent parmi ses attributions.

Ce spécialiste possède une habilitation à effectuer des interventions chirurgicales mineures au niveau des tissus mous mais également des interventions majeures comme la réparation des tendons et des ligaments. Pour y parvenir, une résidence médicale de 3 ans dans la chirurgie orthopédique de l’avant et arrière- pied est nécessaire.

Comment les différencier ?

Les principales différences entre les podologues et les podiatres résident dans le niveau d'études, leurs compétences et leur domaine de pratique.

  • Le type de diplôme.

    En France, les podologues disposent d'un diplôme d'état en pédicurie-podologie (IFPP) qui est un diplôme se préparant en trois ans après le bas. Les podiatres ont généralement suivi une formation médicale plus approfondie que les podologues, avec un doctorat en médecine podiatrique (DPM) ou une formation équivalente obtenu après quatre années d'études.

  • Leur domaine de pratique.

    Le rôle du podologue se limite aux traitements de surface des pieds : ils sont compétents pour identifier et prendre en charge différentes affections du pied, notamment les problèmes dermatologiques, les anomalies de la posture, les déformations, et autres. Les podiatres, quant à eux, ont la compétence pour réaliser des interventions chirurgicales mineures, donner des ordonnances médicales, gérer des problèmes plus complexes et établir des diagnostics concernant des enjeux de santé générale liés aux pieds et aux chevilles.

Diagnostic

Découvrez votre
typologie de peau.