3 soins pour un hâle lumineux, sur-mesure, sans UV

3 soins pour un hâle lumineux, sur-mesure, sans UV

Sélection
Soins visage
Vieillissement cutané
Soins corps et cheveux
Préoccupations
Diagnostic de peau
Le Carnet
Tous les Sujets
Problèmes thyroïdiens : quand les hormones influente sur la perte de cheveux.

Problèmes thyroïdiens : quand les hormones influente sur la perte de cheveux.

Les problèmes thyroïdiens touchent environ 200 millions de personnes dans le monde. Ils induisent des variations d'hormones qui peuvent être à l'origine de perte de cheveux. Découvrons dans cet article comment ces maladies thyroïdiennes influencent notre cycle capillaire.

Les hormones thyroïdiennes, de quoi s'agit-il ?

Il est estimé qu'environ 200 000 millions de personnes dans le monde souffrent d’une maladie de la thyroïde. On retrouve l'hypothyroïdie qui est une maladie dans laquelle la thyroïde produit moins d'hormones que ce qui est nécessaire pour une fonction normale de l'organisme. Au contraire, on parle d'hyperthyroïdie lorsque la glande thyroïde produit trop d'hormones ce qui engendre un dysfonctionnement de certains organes.

La glande thyroïde est située dans la partie inférieure et antérieure du cou, devant la trachée. Elle produit des hormones telles que la tétra-iodothyronine (T4), également appelée thyroxine, et la tri-iodothyronine (T3) qui contrôlent notre organisme. Deux zones du cerveau, à savoir l’hypothalamus et l’hypophyse, contrôlent la quantité d’hormones thyroïdiennes à produire et à sécréter dans le sang. Ces hormones sont responsables lors d'un problème thyroïdien d'effets secondaires comme la chute de cheveux. Découvrons comment elles agissent.

Le cycle de vie d'un cheveu, en bref.

Chaque cheveu possède son propre cycle de vie composé de trois phases :

  • La phase anagène (2 - 6 ans) : Il s'agit de la phase de croissance du cheveu durant laquelle il y a prolifération des cellules matricielles qui forment la gaine interne de la racine, le cortex et la moelle de la tige pilaire. La synthèse et la pigmentation de la tige pilaire n'ont lieu que pendant cette phase. Sa durée détermine la longueur des cheveux, généralement 1 cm par mois.

  • La phase catagène (2 - 3 semaines) : Le premier signe de la phase catagène est l'arrêt de production de mélanine, pigment responsable de la couleur de nos cheveux, dans le bulbe pileux. Le cheveu cesse de croître mais reste attaché à son follicule pileux.

  • La phase télogène (2 - 3 mois) : Après la phase catagène, les follicules dorment dans une phase de repos, la phase télogène. La tige pilaire finit par se détacher de son follicule qui commence déjà à produire un nouveau cheveu sous la peau.

Ainsi, dans une chevelure, les cheveux ne sont pas forcément dans la même phase car ils possèdent chacun leur propre cycle de vie indépendant. Certains peuvent être en phase de croissance, tandis que d’autres sont sur le point de chuter. Leurs cycles de vies sont rythmée par des variations hormonales ou nutritionnelles.

Des problèmes thyroïdiens à l'origine d'une chute de cheveux ?

Cliniquement, il a été montré que les hormones T3 et T4 augmentaient la phase anagène du cycle capillaire et avaient diminué le nombre de cheveux en phase catagène. Elles prolongeraient la phase anagène en régulant à la baisse le TGF-2, le principal facteur de croissance endogène inhibiteur de l'anagène et il s'agit également d'un inducteur catagène reconnu lors du cycle de vie du cheveu. En cas d'hypothyroïdie, la thyroïde ne produit pas suffisamment d'hormones T3 et T4. On retrouve ainsi plus de cheveux en phase télogène ce qui entraîne une perte de cheveux visible. Selon la gravité de l'hypothyroïdie, la perte de cheveux peut se manifester sur tout le corps notamment une perte au niveau des sourcils sera visible.

De manière générale, une perte de cheveux liée à la maladie de la thyroïde peut être plus flagrante plusieurs mois après le début de la maladie, en raison de la durée du cycle du cheveu.

Sources

FREINKEL R. K. & al. Hair Growth and Alopecia in Hypothyroidism. Archives of Dermatology (1972).

PAUS R. & al. Thyroid Hormones Directly Alter Human Hair Follicle Functions: Anagen Prolongation and Stimulation of Both Hair Matrix Keratinocyte Proliferation and Hair Pigmentation. Journal of Clinical Endocrinology and Metabolism (2008).

PASCUAL A. & al. Thyroid hormone receptors, cell growth and differentiation. Biochimica et Biophysica Acta (2012).

Diagnostic

Découvrez votre
typologie de peau.

Aller plus loin: