Nouveau : soin conçu pour les peaux sujettes à la rosacée

Nouveau : soin conçu pour les peaux sujettes à la rosacée

Sélection
Soins visage
Vieillissement cutané
Soins corps et cheveux
Préoccupations
Diagnostic de peau
Le Carnet
Tous les Sujets
Origine et rôle mousse produits lavants.

Shampooing, gel douche, nettoyant visage... pourquoi les produits lavants moussent-ils ?

Un élargissement de l'offre des produits destinés à nettoyer la peau ou les cheveux en cosmétique naturelle a été constaté depuis quelques années. "Moins moussant", "moins lavant", "moins efficace"... toutefois, des termes peu élogieux sont souvent employés pour évoquer ces produits nettoyants. Face à ce phénomène, la question de l'intérêt de la mousse dans ces produits d'usage courants en comparaison aux produits conventionnels a été soulevée. Abordons dans cet article comment cette mousse se forme t-elle et si elle a un rôle particulier ?

Produits nettoyants : d'où vient la mousse ?

Comme l'eau seule ne suffit pas à retirer les salissures grasses de la vie quotidienne qui se sont entassées sur le cuir chevelu et la peau, les produits de nettoyage, quel que soit la galénique, contiennent des agents lavants appelés des tensioactifs. Ces molécules amphiphiles, chargées du nettoyage, sont polarisées avec une tête hydrophile qui a une affinité avec l'eau et une queue lipophile qui a une affinité avec les corps gras. Ils peuvent ainsi s'attacher à la fois à l'eau et aux corps gras, et évacuer efficacement la saleté présente sur les cheveux ou la peau au moment du rinçage.

Ce sont eux aussi qui créent la mousse. Pendant le lavage des cheveux ou de la peau, en massant votre cuir chevelu ou en frottant votre peau, de petites bulles d'air se forment, résultat d'une émulsion entre l'eau, la saleté et les tensioactifs. En effet, ces bulles se forment lorsque des molécules d'air s'agitent et entrent en contact du produit dilué. Sans action extérieure, ces bulles d'air sont instables et éclatent rapidement. Par contre, avec l'action des tensioactifs, les bulles d'air sont encapsulées et stabilisées, créant une mousse abondante.

Un lien entre mousse et pouvoir lavant ?

"Plus ça mousse, plus ça lave."

Nous avons tendance à associer mousse abondante et haute performance/efficacité, surtout lorsque l'on voit qu'un shampooing conventionnel mousse plus quand les cheveux sont propres. Or, la quantité de mousse produite n'a pas de lien avec sa propension à laver, même si dans l'absolu plus un produit mousse, plus il nettoie.

En effet, ce n'est pas parce que le shampooing mousse beaucoup qu'il lave bien. La mousse est un des effets de la présence de tensioactifs. Ce n'est pas un agent lavant et n'est pas une preuve d'efficacité. De ce fait, il est possible d'avoir un shampooing efficace avec peu de mousse ou le contraire avec un shampooing qui produit beaucoup de mousse mais qui lave moins bien.

Le volume de mousse produit dépend du type de tensioactif utilisé. Ce sont généralement les tensioactifs sulfatés (ex: laureth sulfate de sodium, laurylsulfate de sodium, lauryl sulfate d'ammonium, etc.) qui ont cette propriété de produire une mousse généreuse. Or, plus la mousse est généreuse, plus il peut y avoir un risque de dessèchement de la peau. En effet, ils ont tendance à affaiblir le film hydrolipidique protecteur de la peau, la rendant plus réactive et irritable.

De l'autre côté, on reproche aux shampooings "naturels", sans sulfates, utilisant des tensioactifs non-ioniques ou amphotères dérivés d'extraits végétaux (ex : coco-glucoside, decyl glucoside, lauryl glucoside, sodium cocoyl glutamate, disodium cocoyl glutamate, sodium lauroyl glutamate, etc.), de mousser bien moins. Par contre, ces agents nettoyants sont plus doux pour la peau.

Néanmoins, la mousse n'est pas pour autant inutile. Elle intervient au niveau de la praticité des produits lavants. Elle facilite la répartition du produit sur la peau, le cuir chevelu, entre les fibres capillaires et le long des mèches, assurant un nettoyage en profondeur et évitant de multiplier les frottements. Il s'agit d'un indicateur qui peut être notamment utile sur les cheveux épais ou ceux qui ont une forte densité. En plus, cela aide aussi à utiliser une dose réduite de produit. Pour simplifier, une mousse volumineuse va indiquer en réalité qu'il n'y a plus rien à laver, qu'il n'y a plus de saletés à retirer.

Note : Un gel douche ou un nettoyant visage contiendra entre 10 et 12% de tensioactifs dans sa formule, alors qu'un shampooing aura entre 15 - 20% de surfactants, d'où le fait qu'un shampooing moussera plus.

Diagnostic

Découvrez votre
typologie de peau.

Aller plus loin: