Noël :  Découvrez nos coffrets cadeaux

Noël : Découvrez nos coffrets cadeaux

Noël
Sélection
Soins visage
Vieillissement cutané
Soins corps et cheveux
Préoccupations
Diagnostic de peau
Le Carnet
Tous les Sujets
Dangers d'une application topique d'acide tartrique.

L'acide tartrique est-il dangereux pour la peau ?

L’acide tartrique est présent dans de nombreux soins exfoliants pour la peau. Son utilisation en dermo-cosmétique est donc commune. Néanmoins, est-ce que l’acide tartrique est dangereux pour la peau ?

L’acide tartrique, rapide tour d'horizon sur cet actif exfoliant.

Aussi connu sous les noms d'acide thréarique et acide 2,3-dihydroxysuccinique, l'acide tartrique est très répandu dans la nature. On le trouve dans la vigne, le raisin et les feuilles de vigne, mais aussi dans les pissenlits, les betteraves à sucre et de nombreux fruits. Au 18ème siècle, il a été isolé pour la première fois à partir de raisins par Carl Wilhem SCHEEL, un apothicaire suédois. Depuis le milieu du 20ème siècle, il peut être produit à partir des résidus de la production de vin, à l'aide d'acide sulfurique.

Il est couramment utilisé dans l'industrie alimentaire pour rehausser le goût des bonbons, des glaces et des jus, entre autres. L'acide tartrique est devenu un ingrédient courant dans les produits de soins de la peau en raison de ses propriétés kératolytiques et astringentes. Il hydrate la peau, stimule le métabolisme, favorise la cicatrisation et a également un effet anti-âge. Il se présente sous la forme d’une poudre cristalline. Étant un acide alpha-hydroxylé (AHA), l’acide tartrique est soluble dans l’eau et agit à la surface de la peau. Son action consiste principalement à cibler les signes du vieillissement, les taches, l’acné ainsi que les dommages causés sur la peau par le soleil.

Les dangers de l’acide tartrique sur la peau et les cheveux.

L’acide tartrique fait partie de la catégorie des acides alpha-hydroxylés. De tous les AHA, il fait partie de ceux à l’action dermabrasive douce pour la peau. Toutefois, il est important de mentionner que l’utilisation excessive de l’acide tartrique peut entraîner plusieurs effets secondaires, à savoir :

  • Des irritations locales ;

  • Des douleurs ;

  • Une sensation de démangeaison ;

  • Des œdèmes ;

  • Une rougeur au niveau de la zone traitée ;

  • L’hypersensibilité de la zone traitée.

Il ne s’agit pas de dangers extrêmes, dont les risques pourraient engendrer une détérioration, voire des lésions cutanées. Toutefois, les effets secondaires d’une utilisation excessive d’acide tartrique peuvent être gênants et désagréables. Dans tous les cas, la chose à faire est d’utiliser les soins contenant de l’acide tartrique de manière raisonnable.

L’acide tartrique ne convient donc pas à tous les types de peau. S’il est adapté aux peaux sèches, il n’est, par contre, pas conseillé pour une utilisation fréquente sur les peaux sensibles. Si vous avez une peau sensible aux affections comme le psoriasis ou encore l’acné, il est recommandé d’espacer les périodes d’utilisation des soins à l’acide tartrique au maximum. 

Acide tartrique, mode d'emploi.

Il existe plusieurs types de soins contenant de l’acide tartrique dans leur composition (crème, sérum, masque, shampooing, sérum capillaire...). Toutefois, leur utilisation doit être raisonnable et limitée.

  • Il est préférable d'utiliser cet actif durant la routine quotidienne du soir afin de limiter tout risque de photosensibilisation. En effet, l'acide tartrique augmente la sensibilité de la peau au soleil donc le risque de coups de soleil. Nous vous recommandons également de systématiquement appliquer une crème SPF chaque matin mais aussi de limiter voire d'éviter une exposition prolongée au soleil, tant que vous utilisez un soin contenant de l'acide tartrique et jusqu'à une semaine après sa dernière application.

  • Dans la même optique, préférez l'application de produits à base d'acide tartrique en automne/hiver, plutôt qu'en période estivale. Il reste néanmoins possible de commencer ou de continuer à appliquer des solutions à l'acide tartrique durant les épisodes ensoleillées (printemps et été), à condition bien sûr de l'associer à une protection solaire de type SPF30 minimum et d'éviter autant que possible le soleil.

  • La fréquence d'utilisation dépend du type de peau, du niveau de tolérance de la peau, mais aussi de vos besoins et attentes. Nous vous conseillons de commencer à intervalle espacé, comme un soir sur deux voire un soir sur trois, puis d'augmenter la fréquence au bout de une à deux semaines si votre peau supporte bien cet actif. Il est normal de ressentir de façon passagère une petite sensation de chaleur, quelques picotements ou une légère sécheresse de la peau au cours des premiers jours. Si votre peau est de nature sèche ou encore si vous appliquez pour la première fois un soin à l'acide tartrique, débutez par un soin avec une faible concentration afin que votre peau s'habitue (autour de 5%).

  • Il est conseillé de n'appliquer un soin à l'acide tartrique qu’une seule fois par jour, au maximum, dans le but d’éviter tous les effets secondaires cités plus haut.

  • Pour que l’acide tartrique agisse correctement sur la peau, il est souvent associé à d’autres acides tels que l’acide glycolique, l’acide lactique, l’acide malique, l’acide citrique ou encore l’acide mandélique. Il n’est donc pas rare que plusieurs de ces ingrédients se retrouvent dans une même formulation. Néanmoins, il est déconseillé de coupler l’acide tartrique à un autre ingrédient à l’action dermabrasive comme l’acide salicylique. Utiliser deux soins exfoliants en même temps peut affecter l’état de santé de la peau en général. Il est donc important de vérifier la composition de tous les soins utilisés lors d’une routine beauté.

A savoir, il existe également des soins capillaires à l’acide tartrique, dont l’action sur le cuir chevelu est identique à celle de l’acide tartrique sur la peau. Les précautions d’emploi sont donc les mêmes pour les produits capillaires que pour les soins à destination de la peau.

Diagnostic

Découvrez votre
typologie de peau.

Aller plus loin: