Le Carnet
Tous les Sujets
Grossesse et transpiration excessive.

Grossesse : pourquoi je transpire plus ?

Une transpiration abondante compte parmi les symptômes de grossesse souvent méconnus. Pourtant, nombreuses sont les femmes enceintes concernées. À quoi est due cette transpiration excessive ? Comment limiter les gênes occasionnées ? Voici quelques éléments de réponse.

Sommaire
Publié le 8 février 2024, par Pauline, Chargée de la Communication Scientifique — 5 min de lecture

Les causes d’une transpiration abondante chez les femmes enceintes.

Environ 35% des femmes enceintes se plaignent de bouffées de chaleur et de sueurs nocturnes pendant la grossesse. Bien que désagréables, ces phénomènes ne sont pas sans intérêt et ont principalement pour but d'évacuer les toxines et les autres déchets organiques produits par l'organisme de la mère et celui de l'enfant. Plusieurs facteurs sont à l'origine d'une hausse de la transpiration pendant la grossesse.

  1. La circulation sanguine entre la mère et l'embryon se met généralement en place à partir de la quatrième semaine de grossesse. Elle devient alors plus intense dans le corps de la femme enceinte. En effet, en plus d'approvisionner les différents organes de la mère en oxygène et en nutriments, la circulation sanguine doit également apporter tous les nutriments essentiels au futur bébé. Cette augmentation de la circulation sanguine se traduit par une élévation de la température dans le corps de la femme enceinte. Pour évacuer cette chaleur excessive, la transpiration s'intensifie.

  2. À ce phénomène s’ajoute aussi la prise de poids ayant lieu pendant la grossesse. En effet, les adipocytes, les cellules graisseuses de l'hypoderme, ont une fonction de réserve et favorisent la thermogenèse, c'est-à-dire la production de chaleur par l'organisme. Ce dernier réagit en augmentant la transpiration pour se refroidir.

  3. On prête aussi aux bouffées de chaleur et à la transpiration excessive ressenties par les femmes enceintes une origine hormonale. En effet, une étude a corrélé l'élévation du taux de progestérone pendant la grossesse à une stimulation des glandes sudoripares, produisant la sueur. Néanmoins, aucune explication mécanistique n'a été fournie.

  4. Enfin, une transpiration abondante peut être due à une hyperthyroïdie, soit un dérèglement de la glande thyroïde touchant environ 4% des femmes enceintes. La suractivité de cette glande provoque entre autres une hausse du rythme cardiaque et de la tension artérielle, ce qui peut entraîner une élévation de la température corporelle. Cette affection doit être contrôlée, car elle peut être néfaste pour l'embryon et la mère : les principales conséquences sont un retard de croissance, et une augmentation des risques de fausse couche et d'accouchement prématuré. Notons toutefois que l'hyperthyroïdie est très souvent détectée assez tôt pendant une grossesse et que les effets indésirables cités précédemment sont heureusement rares.

Grossesse : les astuces pour limiter la transpiration excessive.

Les bouffées de chaleur et la transpiration abondante sont des phénomènes désagréables, pouvant s'avérer gênants en société. Pour les limiter, il existe quelques astuces.

  • Avoir une hygiène corporelle impeccable.

    Outre l’usage d’un savon doux, une douche tiède quotidienne est à privilégier pour se débarrasser de la sueur. En effet, une eau trop chaude ou trop froide risquerait de perturber la thermorégulation naturelle de l'organisme et de provoquer une élévation de température à la sortie de la douche, se traduisant par une transpiration excessive.

  • Porter des vêtements amples et confortables.

    Pendant la grossesse, il est bon d'opter pour des vêtements amples à base de fibres, telles que le lin ou le coton, n'emprisonnant pas la chaleur. En plus de limiter les sensations de bouffées de chaleur et la transpiration, cela permet de se sentir plus à l'aise dans un corps changeant et mis à l'épreuve.

  • Aérer régulièrement la chambre.

    Pour dormir confortablement et lutter contre les sueurs nocturnes, vous pouvez laisser la fenêtre de votre chambre entrouverte environ 15 minutes avant de vous coucher. Il est en effet conseillé de dormir dans une pièce dont la température ambiante se situe autour de 18°C. Vous pouvez également couvrir votre oreiller d’une serviette éponge afin d’absorber la transpiration pendant le sommeil.

  • Bien s'hydrater.

    Le principal risque posé par la transpiration excessive est la déshydratation. Pour pallier cela, il est recommandé de boire 1,5 L à 2 L d'eau par jour. N'hésitez pas à garder une bouteille d'eau fraîche près de vous afin de rester hydratée. Cela vous permettra aussi d'atténuer quelque peu les bouffées de chaleur.

Sources

  • EVANS T. & al. A composite picture of the menstrual cycle. American Journal of Obstetrics and Gynecology (1972).

  • ADAMO K. & al. Heat loss responses at rest and during exercice in pregnancy: A scoping review. Journal of Thermal Biology (2021).

Diagnostic

Découvrez votre
typologie de peau.