Le Carnet
Tous les Sujets
Action de la niacinamide sur les cernes bruns.

Cernes foncés : comment agit la niacinamide ?

Les cernes trahissent souvent la fatigue et alourdissent le regard. Ils peuvent être causés par de nombreux facteurs, mais ne constituent pas une fatalité. Grâce à la niacinamide, un dérivé essentiel de la vitamine B3, il est possible d'atténuer les cernes dites pigmentaires. Découvrez son mécanisme.

Sommaire
Publié le 16 février 2024, par Pauline, Chargée de la Communication Scientifique — 8 min de lecture

D’où viennent les cernes ?

Les cernes proviennent généralement d’un dérèglement des tissus lymphatiques, entraînant une mauvaise évacuation des déchets de cellules par la lymphe. Il en résulte alors une baisse d’activité de la circulation sanguine. La peau autour de l’œil étant très fine par rapport à celle du reste du visage, elle laisse apparaître les vaisseaux sanguins.

Si ces marques sont souvent consécutives à une période de fatigue, un épisode de stress, des nuits courtes ou un rythme effréné, d’autres facteurs tendent à les favoriser. Il s’agit notamment de la pollution, l’exposition au soleil, la déshydratation, le stress ou une alimentation riche en sucre, sel et graisses. La génétique peut aussi être responsable de la présence de cernes.

Les problèmes hépatiques ou les allergies au niveau des yeux ne sont pas non plus à écarter. En effet, une mauvaise élimination des déchets par le foie peut entraîner une accumulation de la bilirubine, un pigment jaune. La zone du contour des yeux étant très fine, la peau y est très sensible et laisse facilement transparaître une pigmentation. Trois catégories de cernes peuvent être distinguées.

Les cernes bleutés.

Assez fréquents, ils surviennent généralement au réveil et s’accentuent durant les moments de fatigue. Également appelés cernes vasculaires, ils sont associés à une mauvaise circulation sanguine et lymphatique. En s’accumulant, les pigments sanguins entraînent une coloration bleutée au-dessous des paupières, notamment dans le creux de l’œil et tout autour. Ce dysfonctionnement est susceptible de s’intensifier avec l’âge. Les capillaires sanguins responsables de la circulation sanguine se relâchent suite à une baisse de production de collagène et deviennent perméables.

Les cernes bruns.

Les cernes bruns ou cernes pigmentaires sont la conséquence d'une accumulation de pigments de mélanine sous les yeux. Cette hyperpigmentation est souvent d'origine héréditaire et touche davantage les personnes à la peau mate. Les cernes pigmentaires peuvent aussi se former au cours du temps. Particulièrement fine, la zone du contour des yeux a tendance à laisser davantage traverser le rayonnement solaire. Les mélanocytes sont ainsi considérablement stimulés à cet endroit et synthétisent une grande quantité de mélanine.

Les cernes creux.

Également appelés cernes structurels, ce type de cerne se caractérise par une ombre et une dépression prononcée sous les yeux. Ils peuvent avoir une origine génétique ou s'installer progressivement avec l'âge, lorsque le tissu adipeux du visage, situé entre la peau et l'os orbital, se vide et que la peau s'affaisse.

Qu’est-ce-que la niacinamide ?

Également connue sous le nom de nicotinamide, la niacinamide est un composé hydrosoluble extrait de la vitamine B3. Indispensable à l’organisme, elle participe au transfert d’énergie dans les cellules en intervenant dans la synthèse des coenzymes NADP et NAD. En application topique, celle-ci présente de nombreux bienfaits, et ce pour toutes les typologies de peau.

  • Anti-inflammatoire : elle aide à réduire les rougeurs et les démangeaisons, et apaise la peau. Cet actif est particulièrement apprécié des peaux à tendance acnéique ou atopique.

  • Antioxydante : la niacinamide permet de ralentir le vieillissement cutané. Sa capacité à neutraliser les radicaux libres offre aux cellules de la peau une protection contre le stress oxydatif.

  • Hydratante : plusieurs études ont montré que la niacinamide contribuait au maintien du film hydrolipidique de la peau et à la réduction de la perte d’eau transépidermique, ce qui permet à la couche cornée de maintenir un bon taux d'hydratation.

  • Relipidante : cette vitamine stimule notamment la synthèse des céramides, des lipides naturellement présents dans la peau et participant à la formation de la barrière protectrice cutanée. L'utilisation de niacinamide aide ainsi à prévenir les premiers signes de vieillissement cutané, et à atténuer les rides et les ridules.

Niacinamide et action contre les cernes bruns : quel processus ?

À noter : si les cernes bruns sont d'origine génétique, il est impossible de les atténuer.

Utilisée en soin contour des yeux, la niacinamide peut estomper l'aspect des cernes bruns sur le long terme et "défatiguer le regard". Elle agit sur ces derniers à travers une réduction de leur pigmentation. Plusieurs études ont prouvé que la niacinamide avait un effet inhibiteur sur le transfert des mélanosomes des mélanocytes vers les kératinocytes. Le rôle majeur des mélanocytes est de protéger la peau des effets néfastes des rayons UV et explique pourquoi la peau bronze au soleil. Néanmoins, en raison de sa finesse, la peau au niveau du contour des yeux peut avoir tendance à laisser transparaître cette pigmentation de façon excessive, ce qui conduit à l'apparition de cernes.

Une étude menée sur une centaine de personnes a notamment montré que l'application topique deux fois par jour d'une crème avec 5% de niacinamide avait permis d'atténuer les signes d'hyperpigmentation après quatre semaines d'application.

En outre, le pouvoir relipidant de la niacinamide lui permet de renforcer la barrière cutané, et ainsi la protection de la peau face aux agressions extérieures. Cette propriété est particulièrement intéressante pour la zone fragile et fine qu'est le contour des yeux. L'application de niacinamide peut ainsi minimiser l'impact des UV sur la peau, même si elle ne remplace pas l'utilisation d'une protection SPF.

Il convient toutefois de souligner que les différents tests effectués dans les études n'ont pas été faits spécifiquement au niveau du contour des yeux mais sur des marques d'hyperpigmentation présentes sur le visage. L'action anti-cernes de la niacinamide n'a ainsi pas été directement mise en évidence.

Sources :

  • BOISSY R. E. & al. The effect of niacinamide on reducing cutaneous pigmentation and suppression of melanosome transfer. Cutaneous Biology (2002).

  • CESTARI T. & al. What causes dark circles under the eyes? Journal of cosmetic dermatology (2007).

  • KREFT D. & al. Niacinamide - mechanisms of action and its topical use in dermatology. Skin Pharmacology and Physiology (2014).

  • KHAN T. & al. Management of periorbital hyperpigmentation: An overview of nature-based agents and alternative approaches. Dermatologic Therapy (2020).

Diagnostic

Découvrez votre
typologie de peau.

En savoir plus