BRONZAGE : La routine pour le prolonger

BRONZAGE : La routine pour le prolonger

Sélection
Soins visage
Soins corps & cheveux
Par préoccupation
Diagnostic de peau
Aide et Contact
Possibilité d'utiliser le gel douche pour les parties intimes ?

Est-il possible d’utiliser son gel douche pour les parties intimes ?

Des précautions particulières doivent être prises pour l’hygiène intime et éviter de perturber la flore vaginale. Constituées de muqueuses et de tissus, les parties intimes sont sensibles. L’utilisation de soins lavants inadaptés peut fragiliser et avoir des conséquences l'équilibre de la flore vaginale. Est-il possible d’utiliser son gel douche pour son hygiène intime ?

Publié le 10 juin 2022, par La rédaction — 4 min de lecture

Le gel douche est-il adapté pour la toilette intime ?

Zones sensibles, les parties intimes possèdent un écosystème particulier qu’il faut respecter pour prévenir les infections, le desséchement et les problèmes d’irritation. En effet, la flore vaginale se compose à 95% de bactéries lactiques ou lactobacilles. Elles protègent le vagin des infections en empêchant la prolifération de microbes pathogènes. Les lactobacilles protègent le vagin en fabriquant de l’acide lactique qui rend le milieu acide et hostile à la plupart des microbes. Toutefois, la flore vaginale est fragile, et une hygiène à outrance est l’un des premiers responsables de sa perturbation.

Normalement, le vagin n'a pas besoin d'être nettoyé avec un produit, l'eau suffit. Cependant, certaines préfèreront opter pour un nettoyant intime surtout en cas de mauvaises odeurs. L’utilisation d’un gel douche pour la toilette intime n'est pas contre-indiquée, tant que ce dernier est doux, sans savon, sans parfum et qui respecte le pH physiologique du vagin, soit compris entre 4,5 et 8. Plus précisément, le pH vaginal se situe entre 3,8 à 4,5, tandis que le pH de la zone vulvaire est généralement neutre. En revanche, pour les femmes sujettes aux mycoses, un soin lavant avec un pH neutre ou légèrement alcalin est conseillé pour empêcher le développement des spores de champignons. En effet, ces derniers prolifèrent en milieu acide. 

Quelles sont les pratiques à éviter pour préserver la flore vaginale ?

Certains gestes peuvent nuire à l’équilibre de la flore vaginale et favoriser les infections. Voici quelques pratiques à éviter :

  • Faire une douche vaginale : Cela consiste à utiliser une poire de lavement ou un pommeau de douche pour se nettoyer l’intérieur du vagin. Le vagin possède un système de nettoyage naturel et n’a pas besoin d’une intervention extérieure. La douche vaginale risque surtout de diminuer le nombre de lactobacilles et de déséquilibrer la flore vaginale.

  • Utiliser un déodorant intime : Un vagin en bonne santé et nettoyé quotidiennement ne sent pas mauvais, il n’est donc pas nécessaire d’utiliser un déodorant pour cette partie du corps. Cela risque surtout de déséquilibrer la flore vaginale et de causer des irritations ou encore des brûlures.

  • Utiliser un gant de toilette ou une fleur de douche : Ces accessoires de douche sont de véritables nids à bactéries et ne doit pas être utilisé pour nettoyer les parties intimes. En plus, leur texture rêche peut abîmer la muqueuse.

  • Faire des toilettes trop fréquentes : Une toilette intime quotidienne est suffisante. Se laver plusieurs par jour augmente les risques d’infection.

  • Porter un protège-slip au quotidien : Cette pratique peut favoriser les irritations et l’apparition de mycoses. Il est conseillé d’en porter uniquement pendant les périodes où les pertes vaginales sont abondantes (avant les règles et au milieu du cycle).   

Diagnostic

Découvrez votre
typologie de peau.

Aller plus loin: