Le Carnet
Tous les Sujets
Comment est obtenue l'huile de ricin ?

Comment est obtenue l'huile de ricin ?

L'huile de ricin est une huile non-alimentaire utilisée dans de nombreux secteur depuis des milliers d'années (médecine, automobile, cosmétique...). Dans l’Egypte ancienne, les populations l'utilisaient comme combustible pour allumer les lampes mais également comme remède naturel pour stimuler le travail avant un accouchement. Aujourd'hui, on la retrouve dans pléthore de soins à destination de la peau et des cheveux, principalement pour ses vertus apaisantes et fortifiantes. Faisons le point sur son procédé d'obtention.

L’huile de ricin : qu’est-ce que c’est ?

L’huile de ricin est un ingrédient obtenu après traitement des graines de Ricinus communis. Cet arbrisseau fait partie de la famille des Euphorbiacées. Il est cultivé en Inde, en Chine, au Brésil et en Afrique orientale. Également appelée « castor oil », cette huile végétale présente une texture huileuse assez visqueuse et n’est pas comestible. Elle se prête à une application cutanée ou capillaire, lui permettant d’être adoptée dans la formulation des soins pour la peau, les ongles, les cheveux, les cils ou les sourcils. L’huile de ricin renferme entre autres des acides gras, dont l’acide gras ricinoléique ou l’acide gras linoléique. Sa composition peut toutefois varier en fonction de plusieurs facteurs, notamment les conditions de culture et le cultivar. Côté vertus, l’huile de ricin possède des propriétés nourrissantes, fortifiantes, stimulantes, cicatrisantes et calmantes.

Comment obtient-on l’huile de ricin ?

Les graines de ricin contiennent de 30 à 50 % d’huile (m/m). L’huile de ricin peut être extraite des graines de ricin par pressage mécanique, extraction au solvant ou combinaison de pressage et d’extraction. Chez Typology, l'huile de ricin est issue uniquement de la première pression à froid des graines ; aucun solvant n'est utilisé. Le procédé d’extraction se déroule comme suit :

  1. Les coques du Ricinus communis sont récoltées et nettoyées avant d’être décortiquées pour en extraire les graines ;

  2. Les graines sont broyées et pressées à l’aide d’une presse à vis sans fin. Bien que ce processus puisse se faire à basse température, le pressage mécanique n’entraîne qu’une récupération d’environ 45 % de l’huile des graines de ricin. Des températures plus élevées peuvent augmenter l’efficacité de l’extraction. On peut obtenir des rendements allant jusqu’à 80 % de l’huile disponible en utilisant le pressage hydraulique à haute température dans le processus d’extraction.

  3. Afin de séparer l'huile des composés hydrophiles, des centrifugations sont réalisées. On obtient alors l'huile brute de ricin.

  4. Au cours du processus de raffinage, les impuretés telles que la matière colloïdale, les phospholipides, l’excès d’acides gras libres (AGF) et les agents colorants sont retirés de l’huile. L’élimination de ces impuretés permet de ne pas détériorer l’huile pendant le stockage prolongé. Les étapes du processus de raffinage comprennent le dégazage, la neutralisation par une base forte comme l’hydroxyde de sodium, le blanchiment et la désodorisation.

À l’issue de ces étapes, l’huile de ricin est sans danger et peut être adoptée en cosmétologie. En effet, elle est débarrassée d'une enzyme toxique présente à la base dans les graines appelée ricine. C'est d'ailleurs cette toxine qui empêche l’usage de cette plante à des fins alimentaires.

Source :

  • Vinay R. Patel & al., Castor Oil: Properties, Uses, and Optimization of Processing Parameters in Commercial Production, Lipid Insights. (2016).

Diagnostic

Découvrez votre
typologie de peau.