Exclusivité : Typology au Printemps Haussmann

Exclusivité : Typology au Printemps Haussmann

Sélection
Soins visage
Vieillissement cutané
Soins corps et cheveux
Préoccupations
Diagnostic de peau
Le Carnet
Tous les Sujets
Dangers potentiels de l'huile de prune

Les dangers de l'huile de prune.

Cette huile végétale est reconnue pour ses propriétés anti-oxydantes et nourrissantes. Elle est ainsi préconisée en cas de sécheresse capillaire et cutanée ou encore pour protéger la peau et les cheveux exposés régulièrement à diverses agressions ; pollution, cigarette, rayons UV... Nous nous sommes intéressés à ses contre-indications et aux précautions à prendre avec cet ingrédient naturel.

Huile de prune : les contre-indiacations.

Issue de la pression à froid des amendons des prunes d'Ente, cette huile présente de nombreuses vertus en application topique. Riche en stérols et vitamine E, elle exerce une action antioxydante puissante et raffermit les peaux matures. De plus, sa teneur en oméga-9 (environ 70%) lui confère d'excellentes propriétés hydratantes. Cette huile végétale ne contient pas d'allergènes et peut être utilisée sans risques par les femmes enceintes et/ou allaitantes ainsi que les jeunes enfants. Il y a seulement deux éléments à prendre en compte :

  • Elle est contre-indiquée aux personnes allergiques aux prunes.

  • Il ne s'agit pas d'une huile de bronzage. Elle ne remplace pas une protection solaire. Néanmoins, vous pouvez quand même l'appliquer avant de vous exposer pour protéger la peau des radicaux libres générés en masse par les rayons UV. Pensez alors à appliquer en suivant une protection solaire avec un SPF adapté à votre phototype.

Dans tous les cas, si vous avez une peau réactive et sensible, il est recommandé de réaliser un test cutané au préalable. Pour cela, appliquez une petite quantité d'huile végétale de prune pure (non diluée) sur votre poignet ou au creux du bras. En cas de mauvaise réaction dans les 24 heures qui suivent, n'utilisez pas ce produit.

Huile de prune : quelles sont les précautions à prendre ?

Pour profiter au mieux des vertus de cette huile végétale, il est primordial d'être attentif à certains points.

  • Votre huile de prune doit être extraite des amendons des prunes via une pression à froid. Attention à ne pas confondre l’huile de prune obtenue par ce processus avec son macérât huileux issu de la macération des noyaux dans de l'huile végétale (généralement, de l'huile de tournesol). Le macérât est certes moins couteux que l'huile pure mais ses bienfaits pour la peau et les cheveux sont moindres.

  • Même si elle est assez peu sensible à l'oxydation en raison de sa teneur en vitamine E, elle doit quand même être conservée dans un contenant en verre ambré hermétique, à l'abri de l'air, de la lumière et de la chaleur.

  • Les informations obligatoires doivent être indiquées sur l'étiquette du flacon (numéro de lot, liste INCI, période après ouverture, etc…). Pour information, son nom I.N.C.I. est "Prunus Domestica Seed Oil".

Par ailleurs, pensez à vérifier la texture de votre huile de prune. Elle doit être légère et assez sèche, pénétrer rapidement et ne pas laisser un film gras sur votre peau.

Diagnostic

Découvrez votre
typologie de peau.

Aller plus loin: