Nouveau : soin conçu pour les peaux sujettes à la rosacée

Nouveau : soin conçu pour les peaux sujettes à la rosacée

Sélection
Soins visage
Vieillissement cutané
Soins corps et cheveux
Préoccupations
Diagnostic de peau
Le Carnet
Tous les Sujets
Plutôt déodorant ou anti-transpirant ?

Plutôt déodorant ou anti-transpirant ?

Un déodorant masque les mauvaises odeurs issues de la transpiration tandis qu'un anti-transpirant bloque le flux de sueur. En d'autres termes, le déodorant n'empêche pas la formation d'auréoles sur votre tee-shirt, contrairement à l'anti-transpirant ! Néanmoins, l'anti-transpirant contient des sels d'aluminium, particulièrement dans la tourmente ces dix dernières années. Alors, quel soin privilégier ? Nos experts vous répondent.

Tout d'abord, pourquoi transpire-t-on ?

Par moment et pour diverses raisons (activité physique, stress, conditions météorologiques), la chaleur du corps augmente. La transpiration qui en découle occupe trois fonctions :

  • Fonction de thermorégulation : elle permet de maintenir la température du corps à 37°C. Les grandes variations de température (hypothermie et hyperthermie) entraînent des complications graves (convulsions, perte de connaissance…). Le maintien de la température corporelle à 37°C est ainsi essentiel.

  • Fonction d’élimination : les toxines et les déchets sont évacués par la sueur.

  • Fonction d’hydratation : la sueur est l’un des constituants du film hydrolipidique, dont le rôle est de maintenir l’hydratation de la peau et de la protéger contre les agressions extérieures.

Les glandes sudoripares sécrètent un litre de sueur par jour. Pendant l’été ou lors d’une activité physique intense, ce volume peut atteindre jusqu’à quatre litres !

La transpiration peut être gênante, surtout lorsqu’elle devient excessive. De plus, les mauvaises odeurs sont source d’incommodité. Fait étonnant, la sueur est inodore au moment de sa sécrétion. En revanche, lorsque la sueur laiteuse, produite par les glandes apocrines, est au contact avec des bactéries, les odeurs de transpiration connues de tous sont dégagées !

Quelles sont les différences entre un déodorant et un anti-transpirant ?

Le déodorant et l’anti-transpirant sont tous les deux utilisés pour combattre les mauvaises odeurs. Toutefois, ils diffèrent par leur mode de fonctionnement.

L'anti-transpirant lutte contre les odeurs de transpiration en bloquant la sueur. Il réduit la sudation grâce à des ingrédients tels que les sels d’aluminium. Appliqués sur la peau, ces composés précipitent et s'associent aux peaux mortes, formant des bouchons qui obstruent les glandes sudoripares et bloquent ainsi la transpiration. De plus, les sels d'aluminium sont des bactéricides. Ils luttent contre la prolifération des bactéries présentes en masse au niveau des aisselles, à l'origine des mauvaises odeurs.

Le déodorant sert à masquer ou à prévenir l’apparition des mauvaises odeurs dues à la transpiration en absorbant l’humidité grâce aux ingrédients qu’il contient (talc, kaolin, magnésite…). Le déodorant prévient aussi les mauvaises odeurs en détruisant les bactéries présentes à la surface de la peau. Néanmoins, le déodorant ne contient pas de sels d'aluminium ; il n'empêche pas la transpiration de s'écouler naturellement par les pores de la peau.

Concernant le format, les déodorants et les anti-transpirants existent sous différentes formes, du stick solide au roll-on en passant par le spray ou encore la crème déodorante.

Remarque : dans le langage courant, le terme "déodorant" est plus employé qu' "anti-transpirant". On parle ainsi parfois de déodorant aux sels d'aluminium, alors qu'il s'agit en fait d'anti-transpirant.

Quels produits utiliser ?

Cela dépend de votre flux de transpiration et du degré d'incommodité que cela engendre dans votre quotidien !

Ainsi, les personnes qui ont une transpiration excessive et que cela gêne particulièrement peuvent plutôt s'orienter vers un anti-transpirant. Les sels d'aluminium ou chlorhoydrate d’aluminium présents dans les anti-transpirants sont toutefois suspectés de favoriser le développement de certaines maladies comme celle d'Alzheimer ou encore le cancer du sein. A ce jour, aucune étude scientifique n'a relié la maladie d'Alzheimer à l'utilisation répétée d'anti-transpirants. Plusieurs études ont corrélé la présence de sels d'aluminium dans les cellules mammaires au développement de tumeurs malignes et donc de cancers du sein, mais essentiellement sur des modèles animales (souris). Aujourd'hui, il ne peut être affirmé que les sels d’aluminium contenus dans les anti-transpirants présentent un quelconque risque pour la santé. Comme pour tous les soins de la peau, les anti-transpirants sont soumis à différents critères de sécurité draconiens. Ils subissent également des tests rigoureux avant d’être commercialisés.  

Pour les flux de transpiration faible à modéré, par principe de précaution, nous vous conseillons de privilégier l'utilisation d'un déodorant. Veillez tout de même à ce que votre déodorant ne contienne pas de composés irritants (encore plus si vous avez la peau sensible) comme de l'alcool. Evitez aussi les composés suspectés perturbateurs endocrinien comme le triclosan ou encore les parabens.

Remarque : les personnes sujettes à une transpiration vraiment excessive peuvent se tourner vers des détranspirants, vendus uniquement en pharmacie ou sur internet.

Sources :

  • Scientific Committee on Consumer Safety : SCCS/1613/19 (2019)

  • Mandriota SJ, Tenan M, Ferrari P, Sappino A-P. Aluminium chloride promotes tumorigenesis and metastasis in normal murine mammary gland epithelial cells. Int J Cancer. (2016)

  • Willhite CC, Karyakina NA, Yokel RA, et al. Systematic review of potential health risks posed by pharmaceutical, occupational and consumer exposures to metallic and nanoscale aluminum, aluminum oxides, aluminum hydroxide and its soluble salts. Crit Rev Toxicol. (2014)

  • Evaluation du risque lié à l’utilisation de l’aluminium dans les produits cosmétiques - Point d’information - ANSM : Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé.

Diagnostic

Découvrez votre
typologie de peau.

Aller plus loin: