Votre panier est vide Produit ajouté avec succès Votre panier Découvrez nos Best-Sellers
${ item_count }
-
+

Comprendre le cycle menstruel

« WOMAN »

Le cycle menstruel englobe l’ensemble des mécanismes qui préparent le corps, chaque mois, à une possible grossesse. Deux types d’hormones fluctuent au cours du cycle menstruel : les oestrogènes et la progestérone.

Ces variations hormonales ont un impact sur la psychologie et la physiologie humaine. En effet, les hormones influencent l’humeur, la morphologie et aussi l’aspect de la peau. Elles peuvent même être étroitement liées à certaines pathologies comme l’acné hormonale ou les migraines menstruelles.

Le cycle commence avec le premier jour des règles et finit avec le début des règles du cycle suivant. Chaque cycle dure environ 28 jours, mais sa durée peut varier d’une personne à l’autre et d’un mois à l’autre. La première moitié du cycle consiste à préparer l’ovulation tandis que la seconde partie prépare l’implantation de l’ovule ou le recommencement d’un nouveau cycle s’il n’y a pas eu fécondation.

Le cycle peut être découpé en 4 phases clés  :

1. La semaine des règles. Durant cette semaine, les niveaux d’oestrogènes et de progestérone sont faibles. La muqueuse utérine, qui s’est épaissie lors du cycle précédent dans le but d'accueillir l’ovule fécondé, est éliminée, d’où la perte de sang. Mais les ovaires ne perdent pas de temps, et relancent une production d’ovule. A l’intérieur de chaque ovaire, se trouve des milliers de follicules. Chaque follicule contient un ovule immature. A chaque étape, quelques follicules se développent simultanément.

2. La semaine pré-ovulatoire. Lors de cette semaine, le corps prépare intensivement l’ovulation. Suite à une compétition entre follicules, seul le plus gros à ce stade subsiste, il est alors appelé follicule dominant. Tous les autres régressent. La production d’oestrogènes augmente au fur et à mesure que ce follicule grossit. Pendant que les ovaires travaillent à la production d’un ovule, la muqueuse utérine se reconstruit et se développe sous l’effet des oestrogènes, dans le but d'accueillir l’ovule. À ce moment du cycle, l’organisme met toutes les chances de son côté pour assurer la fécondation de l’ovule. 
Juste avant l’ovulation, les oestrogènes atteignent une valeur seuil dans le sang. Le signal est alors capté par le cerveau, qui donne l’ordre de déclencher l’expulsion de l’ovule par l’un des 2 ovaires : c’est ce qu’on appelle l’ovulation. Elle a lieu autour du 14ème jour. L’ovule persiste alors environ 24h, en attendant d’être fécondé.

3. La semaine post-ovulatoire. Suite à l’ovulation, la préoccupation principale de l’organisme est de maintenir une éventuelle grossesse. Le follicule qui a expulsé l’oeuf se transforme en corps jaune, qui se met à produire de la progestérone. C’est ainsi que la progestérone prend le relai sur les oestrogènes. Cette progestérone a pour but d'empêcher une fausse couche en début de grossesse. 

4. La semaine pré-menstruelle. En l’absence de fécondation, le corps jaune régresse, entraînant une chute du taux de progestérone à la fin de la semaine, déclenchant les règles. Et ainsi recommence un cycle.

« WOMAN »

Retrouvez les premiers sérums périodiques

4 sérums pour répondre à chaque semaine du cycle périodique,
quelque soit le type de peau :
Semaine 1 : sérum hydratant et apaisant
Semaine 2 : sérum éclat et souplesse
Semaine 3 : sérum hydratant et astringent
Semaine 4 : sérum matifiant et anti-imperfections